Permis Pratique

Les pièges des examens du Permis Auto



Circulation : Les règles du jeu

En ce qui concerne la conduite, l’épreuve dure 35 minutes dont 25 de circulation où vous devez conduire sans jamais mettre en jeu votre sécurité ou celle des autres.

Le parcours est à l’initiative de l’inspecteur qui vous indique les directions à suivre. Une partie sera en milieu urbain, une autre sur route ou autoroute. Il vous sera demandé d’effectuer des vérifications à l’intérieur et à l’extérieur de votre véhicule, ainsi que la réalisation de 2 manœuvres choisies par l’inspecteur.

Celui-ci dispose d’une fiche de notation qu’il renseigne au fur et à mesure de votre prestation. Le résultat de votre examen vous sera communiqué ultérieurement par courrier.

Ces conditions rigoureuses sont destinées à traiter sur un pied d’égalité tous les candidats. Elles doivent permettre à l’inspecteur de décider si vous êtes devenu un conducteur sûr, responsable et autonome.

Il faut comprendre que les erreurs en la matière peuvent être lourdes de conséquences. Imaginez un conducteur qui vient d’avoir son permis et qui provoque un accident...quelle responsabilité pour l’inspecteur qui n’a pas détecté les insuffisances de sa formation !

Malgré cela, de nombreux candidats considèrent l’examen comme un enchaînement de pièges, placés là exprès à leur intention, dans le seul but de les prendre en défaut : l’inspecteur est incompétent, le parcours impossible, les questions incompréhensibles… Autant d’excuses pour justifier un échec, mais sans aucun rapport avec la réalité.

Par contre, il est certain que des conseils sont indispensables pour éviter la frustration d’un ajournement.
Les pièges des examens du Permis Auto

Etablissez de bonnes relations avec votre inspecteur

Considérez ce jour comme exceptionnel. Vous allez pouvoir montrer votre talent, vos capacités, vos aptitudes. Vous ne venez pas pour être jugé mais pour démontrer votre savoir-faire. Vous êtes au centre de toutes les attentions. Tout le monde est là dans un seul but : vous "donner" le permis.

Ne subissez pas l’examen mais dominez-le.

Considérez l’inspecteur comme un collaborateur. Il n’est pas là pour vous sanctionner mais pour évaluer votre conduite, il est garant de votre sécurité.
N’hésitez pas à dialoguer avec lui, faites-lui part de vos interrogations ou de votre stress.
Il est formé pour vous aider, encore faut-il qu’il sache que vous avez besoin d’aide.

Soyez convaincu qu’un inspecteur préfère donner un permis plutôt que de le refuser.

Conduite : Relax et n'écoutez pas les ragots

Dans la pratique, allez, quoi qu’il arrive, jusqu’au bout de votre examen.

Ne baissez jamais les bras, tout n'est pas fini à la première petite faute. Utilisez les 35 minutes pour montrer que vous êtes compétent et que la faute que vous avez commise n’était que ponctuelle.

Il est presque toujours possible d'inverser la tendance.

N’écoutez pas les rumeurs. Elles circulent systématiquement sur les centres d’examen. Elles sont d’ailleurs véhiculées par ceux qui ont échoué. N’oubliez pas que vous êtes du côté des gagnants et pas des perdants. Laisser-les donc déverser leurs rancœurs. Ce jour là, rien ne peut vous atteindre.

Si vous êtes en formation accompagnée, adoptez la « conduite permis », attention à l’allure et à la position sur la chaussée, vous êtes généralement beaucoup trop rapide et positionné trop à gauche sur la chaussée.

Jeudi 12 Juillet 2012
© Permis Pratique



Code | Les examens | Les interrogations orales P.L. et BE | Les interrogations écrites P.L | Le guide d'evaluation P.L. et BE




Recherche

Zone de Téléchargement






pub