Quantcast
Permis Pratique

Le guide d'évaluation des inspecteurs pour les permis moto 2020 (3/3)

Troisième partie - Les épreuves en circulation



Savoir se positionner sur le véhicule en circulation, connaître et utiliser les commandes

5 composantes :

1. La position de conduite
L’expert vérifie la capacité du candidat à conserver tout au long de l'épreuve une bonne position de conduite : les pieds doivent être parallèles au motocycle et non saillants ; les genoux sont serrés au motocycle ; le bassin est centré.

2. Boite de vitesses
L’expert vérifie si le candidat sait utiliser la boite de vitesses et en sélectionner les rapports de manière rationnelle.

3. Guidon
Le candidat sait manipuler le guidon de façon à maîtriser la trajectoire de son véhicule.
Elle doit permettre d’obtenir une bonne trajectoire et de prévenir ou de corriger les éventuels écarts de direction.

4. Commandes de freinage, d’embrayage ( le cas échéant ) et d’accélération
L’expert vérifie si le candidat sait utiliser de manière appropriée et chaque fois que cela est nécessaire le frein, l’embrayage et l’accélérateur.

5. Accessoires, tableau de bord et témoins
Pour cette composante l’expert s'attache à vérifier si :
  • le candidat met correctement en service dès que nécessaire les accessoires indispensables au maintien de la sécurité ;
  • le candidat connaît les informations du tableau de bord et prend les décisions qui s’imposent.
Prendre l'information

3 composantes :

1. Le candidat sait prendre l’information vers l’avant et latéralement

Le candidat recherche les indices proches et lointains situés dans le sens de la marche ou susceptibles de rencontrer sa trajectoire.
L’expert vérifie si, de manière générale, le candidat est en capacité de regarder assez loin, assez large, assez vite pour détecter les indices lui permettant de conduire en sécurité.

2. Le candidat sait prendre l’information à l’aide des rétroviseurs

Le candidat sait vérifier à l’aide de ses rétroviseurs qu’il ne surprendra pas ou ne gênera pas un autre usager.
L’expert vérifie, sur toute la durée de l’examen, si les contrôles effectués par le candidat
permettent de s’arrêter, de changer de direction, de modifier son allure et de s'insérer dans la circulation en sécurité.

3. Le candidat sait prendre en compte les angles morts quand la situation l’exige

Lorsque la configuration des lieux l’exige le candidat sait compléter sa prise d’information par un contrôle en vision directe.
L’expert vérifie, sur l’ensemble de la prestation, si les contrôles et la mobilité du regard permettent de tenir compte des angles morts dans les situations le nécessitant.

Adapter son allure aux circonstances

2 composantes :

1. Adaptation de l’allure en fonction de la configuration des lieux et des conditions météorologiques

2. Adaptation de l’allure en fonction des situations de conduite et de la densité de circulation


Pour ces 2 composantes, l’expert vérifie notamment, et tout au long de l’examen, si :

· le candidat sait adapter son allure à la largeur de la voie, lors des franchissements d'intersection, lors des changements de direction... ;
· le candidat sait ralentir progressivement avant l'arrêt ;
· le candidat est capable de mettre en oeuvre les capacités d'accélération du véhicule quand la situation l'exige (dépassements, voies d'insertion, changements de file …) ;
· le candidat est capable de participer à la fluidité du trafic sans commettre de ralentissements excessifs ou d'arrêts injustifiés (l'expert s'attachera à déceler si une allure trop basse est le reflet d'une attitude préventive ou d'une insuffisance de préparation).

Remarque : Les éventuels écarts liés à une vitesse excessive au regard des situations rencontrées sont à prendre en compte dans l'évaluation de cette compétence.

Appliquer la réglementation

3 composantes :

1. Respecter les limitations de vitesse
Remarque : Le non-respect des limitations de vitesse est à prendre en compte dans l'évaluation de cette composante.
Les excès de vitesse doivent s'apprécier globalement, en fonction des situations tout au long de l'examen.

2. Respect de la signalisation (horizontale/verticale)

3. Respect des règles de circulation
L’expert s'attache à vérifier si, les éventuels écarts à la réglementation sont dus à une nécessaire adaptation aux situations rencontrées, à une méconnaissance des règles de circulation ou à de l'inattention.

Communiquer avec les autres usagers

3 composantes :

1. Utilisation des feux indicateurs de direction
L'expert prend en compte les avertissements correctement effectués en regard de ceux absents ou effectués de façon prématurée, inversée ou tardive.

2. Utilisation des autres moyens : feux de détresse, avertisseurs sonore et lumineux, la gestuelle
L’expert vérifie, lorsque la situation l'exige, si le candidat est capable d'avertir les autres usagers de situations particulières ou de dangers éventuels.

3. Comprendre les signaux des autres
L’expert vérifie la capacité du candidat à prendre en compte les avertissements des autres usagers.

Partager la chaussée

4 composantes :

Pour l’ensemble des composantes, la mise en oeuvre des placements et trajectoires préconisés sera conditionnée par l’état de la chaussée, la configuration des lieux, les conditions météorologiques, ainsi que par l’état du trafic.

1. Savoir se placer en ligne droite :

Hors agglomération : l’expert vérifiera que le candidat se positionne dans sa demi-voie de droite, en conservant un espace de sécurité suffisant avec l’accotement.
En agglomération : l’expert vérifiera que le candidat se positionne au centre de sa voie, pour augmenter son coussin de sécurité avec les autres usagers.

2. Savoir négocier les virages ou courbes en adoptant la technique de la trajectoire de sécurité :

Virage à droite : le candidat adapte, au besoin, son allure avant d’aborder le virage, puis se positionne dans sa demi voie de gauche en conservant un coussin de sécurité avec l’axe médian, maintient son allure ou à défaut ne la modifie pas de manière importante dans le virage, et dès que la sortie de virage est visible le candidat se repositionne à droite en reprenant sa marche normale.

Virage à gauche : le candidat adapte, au besoin, son allure avant d’aborder le virage, puis se positionne dans sa demi voie de droite en conservant un coussin de sécurité avec l’accotement, maintient son allure ou à défaut ne la modifie pas de manière importante dans le virage, et dès que la sortie de virage est visible le candidat reste à droite et reprend sa marche normale.

3. Savoir se positionner en changement de direction et franchissement d’intersection : l’expert vérifiera que le candidat sait sélectionner la voie de circulation, et s’y positionner, en fonction de la direction à suivre et des intersections à franchir.

4. Savoir se positionner en s’arrêtant : l’expert vérifiera que le candidat sait se positionner, en toute sécurité, lors des phases d’arrêt.
 

En ligne droite, le candidat roule dans le tiers le plus a droite de sa voie. Mais, dans un virage, plusieurs réflexes sont à adopter. Avant l’entrée de la courbe, il adapte sa vitesse, puis sa position sur sa voie de circulation :
  • dans un virage à droite, en se rapprochant de la ligne médiane ;
  • dans un virage à gauche, en restant à droite de sa voie.
Lorsque la sortie est en vue, il reprend progressivement de la vitesse pour se replacer progressivement à droite de sa voie.
 

Lundi 16 Mars 2020
Permis Pratique



Conduite | Pratique | Examen moto | Les interrogations orales moto | Les vérifs techniques du permis moto