Quantcast
Permis Pratique

Le guide d'évaluation des inspecteurs pour les permis moto 2020 (2/3)

Deuxième partie - Les épreuves hors circulation (HC)



Le radar :

1. L’utilisation du radar doit respecter les principes suivants :
- l’expert doit impérativement se placer selon les prescriptions d’utilisation du radar afin d’être en mesure de relever précisément la vitesse au moment défini par la fiche d’examen ;
- l'expert doit certifier la pertinence de la mesure. En cas de mesure manifestement erronée (le radar ne peut saisir et analyser dans sa zone de saisie qu'une seule vitesse, d’autres déplacements que celui du véhicule à mesurer dans cette zone peuvent engendrer des mesures erronées au point de contrôle) il reste à son expertise de valider ou invalider l'essai en cours s’il dispose de mesures fiables avant ou après le point de contrôle ;
- en cas de panne du radar en cours d’essai ou d’absence de mesures fiables, celui-ci est annulé et il est procédé à un nouvel essai ; en l’absence de radar opérationnel disponible sur le centre d’examens, les examens ne peuvent avoir lieu.

2. Il a été fixé une marge de 5 km/h qui doit être ajoutée à la vitesse lue sur le radar dans les cas suivants :
- lorsque les véhicules utilisés relèvent de la catégorie A1 (manoeuvres 3, 5 et 6) ;
- pour la réalisation de l’évitement (manoeuvre 6) quelle que soit la catégorie dont relève le véhicule utilisé.
Dans ces 2 cas, l’expert ne prend pas en compte la vitesse enregistrée mais la vitesse retenue après application de la marge de 5 km/h (exemple : vitesse lue sur le radar 46 km/h, vitesse retenue 51 km/h).

3. La vitesse relevée n’a pas vocation à être présentée au candidat.

DEFINITION DES ERREURS

* Chute de la machine : Moto couchée, un point d’appui au sol (autre que les pneumatiques).

* Cône déplacé ou renversé : C’est un cône qui doit être remis en place.
Un cône touché ne nécessitant pas une remise en place n’est pas considéré comme une erreur.

* Piquet déplacé ou renversé : C’est un piquet qui doit être remis en place.
Un piquet touché ne nécessitant pas une remise en place n’est pas considéré comme une erreur.
Le déplacement ou le renversement d’un piquet par son embase n’est pas considéré comme une erreur.

* Pied au sol : C’est un pied qui touche le sol.
Plusieurs pieds au sol au même moment (même cause) ne comptent que pour une erreur. Un pied qui n’est plus sur le repose-pied et qui ne touche pas le sol n’est pas considéré comme une erreur.

* Cône ou piquet déplacé ou renversé et pose d’un ou plusieurs pieds au sol de
façon simultanée (hors pieds autorisés) :
lorsqu’à l’occasion du franchissement d’une porte un cône ou un piquet sont renversés obligeant le candidat ou le passager à mettre un ou plusieurs pieds au sol, il ne sera compté qu’une erreur. Les deux effets n’ayant qu’une seule et même cause.

* Maîtrise de l’embrayage (si nécessaire en combinaison avec l’accélérateur et/ou
les freins) en cours d’acquisition (utilisation partielle) sur le parcours de (1) en (2) (*).


* Maîtrise de l’embrayage (si nécessaire en combinaison avec l’accélérateur et/ou
les freins) non acquise sur le parcours de (1) en (2) (*).


* Erreur de parcours : Ce qui n’est pas en tout point conforme au parcours.

* Obstacle ou porte non franchi : Correspond à l’impossibilité technique de négocier
l’obstacle ou la porte. Une seule roue passant en dehors d’une porte est considérée
comme un obstacle non franchi.

* Arrêt incorrect en (4) : correspond à un arrêt hors zone en (4).

* Sortie de terrain : correspond à la sortie des limites du terrain matérialisées sur le sol
par une bande de peinture de 10 cm de largeur. Lorsque les lignes sont peintes dans
la limite des 6 mètres (largeur de la piste), il n’y a pas sortie de terrain si l’on roule sur
la ligne sans la franchir.

* Arrêt (en dehors des arrêts prévus par la fiche, en [4], au freinage d’urgence et pour
déposer le passager) :
le motocycle est à l’arrêt, le candidat a un ou les pieds au sol.

* Troisième rapport de vitesse non engagé avant le freinage d’urgence (*)

* Non-respect de la vitesse minimale au(x) point(s) de contrôle :
- vitesse de référence (50 km/h) non atteinte à la ligne C6 lors de la manoeuvre de
freinage d’urgence (marge de 5 km/h pour A1).
- vitesse de référence (40 km/h) non atteinte à la ligne C7 lors de la manoeuvre de
slalom (marge de 5 km/h pour A1) ;
- vitesse de référence (50 km/h) non atteinte à la ligne C6 lors de la manoeuvre d’évitement (marge de 5 km/h pour A1 et A2).

* Anticipation du freinage d’urgence : freinage d’urgence déclenché avant la ligne
C6.

* défaut de maîtrise du freinage d’urgence : roue arrière décollée et/ou position inadaptée du candidat.

* Distance d’arrêt trop longue : arrêt, avec contact au sol de la bande de roulement de la roue avant au-delà de la ligne C4 ou C5 en fonction des circonstances (piste sèche ou humide).

* Arrêt hors zone d’arrêt de précision avec le passager : l’arrêt est considéré hors zone dès qu’un point de contact au sol de la motocyclette se trouve hors des limites définies par les fiches d’examen (matérialisées par 2 piquets et 2 cônes sur la piste).

* Troisième rapport de vitesse non engagé lors de la manoeuvre du slalom avant le 1er
cône du slalom (*)


* Troisième rapport de vitesse non engagé avant l’entrée de l’évitement (*)

* Renversement ou déplacement d’un ou plusieurs cônes de l’évitement : quel que
soit la partie de la moto ou du conducteur ayant provoqué la chute du cône.

* Arrêt hors zone de freinage de précision après l’évitement : l’arrêt est considéré hors
zone dès qu’un point de contact au sol de la motocyclette se trouve hors des limites
définies par les fiches d’examen (matérialisées par 4 cônes sur la piste).

* Exercice non réalisé : Impossibilité de réaliser l’exercice.

(*) Sauf véhicule équipé d’un changement de vitesse automatique.

NOTATION DE L'ESSAI

Cas général

* Exercice correctement réalisé : notation A
* Une erreur : notation B
* Deux erreurs : notation C

Cas particuliers :

* Maîtrise de l’embrayage non acquise sur le parcours de (1) en (2) (*) : notation C

* Erreur de parcours : notation C

* Sortie de terrain : notation C

* Obstacle ou porte non franchi : notation C

* Arrêt incorrect en (4) : notation C

* Arrêt (en dehors des arrêts prévus par la fiche, en [4], au freinage d’urgence et pour déposer le passager) : notation C
L’arrêt en équilibre n’est pas considéré comme une erreur.

* Anticipation du freinage d’urgence : notation C

* Non-respect de la vitesse minimale : notation C

* Distance d’arrêt trop longue : notation C

* Renversement ou déplacement d’un ou plusieurs cônes de l’évitement : notation C

* Exercice non réalisé : notation C

* Chute de la moto : notation C et interruption de l’examen
 

6. Le bilan final

L’expert communique le bilan final au candidat
Pour être admis à l’épreuve hors circulation il faut avoir obtenu lors des tests de maniabilité :

A ou B

 


 


 




1 2 3 4 5 6


Lundi 16 Mars 2020
Permis Pratique



Les interrogations orales moto | Les vérifs techniques du permis moto | Conduite | Pratique | Examen moto