Quantcast
Permis Pratique

Le guide d'évaluation des inspecteurs pour les permis moto 2020 (2/3)

Deuxième partie - Les épreuves hors circulation (HC)



Le déplacement sans l’aide du moteur

La mise en place de la moto au point de départ est effectuée par l’accompagnateur.

- la position de la motocyclette est située au départ du test ;
- le candidat doit, après avoir débéquillé (béquille centrale ou latérale), pousser la moto en marche avant de (1) vers (2). Lorsque la motocyclette a entièrement franchi la porte (2), il doit reculer de (6) vers (1) selon le parcours défini par la fiche d’examen ;

- il doit déplacer sa moto en marchant à côté lors du parcours ;
- il est admis, si la marche arrière ne peut être réalisée en une seule manoeuvre, d’effectuer une marche avant et une seule ;
- il doit la béquiller en (1) (béquille centrale ou latérale) ;

Pour cet exercice, ne peut être considérée comme une incapacité l’impossibilité pour le candidat de relever la moto suite à la chute de celle-ci.

Rappel :
Le candidat ne dispose que d’un seul essai pour cette manoeuvre.
Précision : la position de la moto, une fois béquillée et l’essai terminé, est la position de départ pour la suite de l’épreuve (manoeuvres 2 à 6).

DÉFINITION DES ERREURS

Exercice non réalisé : Impossibilité de réaliser l’exercice.

Chute de la machine : Moto couchée, un point d’appui au sol, (autre que les pneumatiques).

Cône déplacé par la moto : Quelle que soit la partie de la moto qui a provoqué la chute ou le déplacement du cône. Le déplacement ou la chute du cône par le conducteur n’est pas pris en compte.
L’expert doit attendre que le candidat ait vu son erreur avant de remettre le cône à sa place.

Sortie de terrain : correspond à la sortie des limites du terrain matérialisées sur le sol par une bande de peinture de 10 cm de largeur. Lorsque les lignes sont peintes dans la limite des 6 mètres (largeur de la piste), il n’y a pas sortie de terrain si l’on roule sur la ligne sans la franchir.

Erreur de parcours : Ce qui n’est pas en tout point conforme au parcours prévu par la fiche.

Précisions pour l’évaluation :
Il n’y a pas de reconnaissance du parcours, celui-ci doit être appris lors de la formation. Les explications sur la façon de procéder pour réussir l’exercice ne doivent pas être indiquées au candidat.

Parcours :
- les départ et arrivée de l’exercice de maîtrise de la moto sans l’aide du moteur, matérialisés sur les fiches d’examen, doivent être respectés.

L’essai :
- pour cet exercice un seul essai est autorisé. La position de la motocyclette à la fin de l’essai est la position de départ pour la manoeuvre 2, sauf en cas de chute (dans ce cas, la motocyclette est positionnée par l’accompagnateur).
- en cas de refus de réaliser la manoeuvre 1, le candidat est excusé.

Technique :
- le candidat reste libre quant à la méthode à employer pour avancer ou reculer la moto (position des mains, du corps et du regard). Seul le résultat est à prendre en compte ;
- l’arrêt est autorisé.

Marche arrière :
- lorsque la marche arrière ne peut être réalisée en une seule manoeuvre, le candidat peut effectuer une marche avant en ligne droite ;
- lorsque la marche arrière ne peut être réalisée en une seule manoeuvre, le fait pour le candidat d’effectuer plus d'une marche avant n'entraîne pas une sanction mais une intervention immédiate de l'expert pour interdire cette pratique.

Béquilles :
- le candidat utilise la béquille de son choix. En revanche, lors du déplacement de la moto, la béquille latérale doit être relevée. En cas d’oubli, l’expert l’indique au candidat et ne le sanctionne pas.

Équipement :
- le port de l’équipement est obligatoire pour les exercices de maîtrise de la moto sans l’aide du moteur. L’expert vérifie visuellement si l’équipement de protection est porté correctement et, en cas d’erreur ou d’oubli, invite le candidat à rectifier la ou les anomalies. Si le casque n’est pas attaché, ou mal attaché, l’expert demande au candidat de corriger. S’il paraît manifestement de taille inadaptée, l’expert demande au candidat de trouver un casque conforme.

Bilan :
- le résultat de cet exercice est communiqué au candidat :
- Aucune erreur : le candidat conserve la possibilité de poser trois fois un pied au sol pour l’enchaînement des
manoeuvres 2 à 6, sans que cette action ne soit comptabilisée comme une erreur (pour les 2 essais le cas échéant).
- 1 erreur ou plus : le candidat conserve la possibilité de poser 2 fois un pied au sol pour l’enchaînement des manoeuvres 2 à 6, sans que cette action ne soit comptabilisée comme une erreur (pour les 2 essais le cas échéant).

Lundi 16 Mars 2020
Permis Pratique



Les interrogations orales moto | Les vérifs techniques du permis moto | Conduite | Pratique | Examen moto