Permis Pratique

L’épreuve hors circulation pour les permis C1, C1E, C, CE, D1, D1E, D, DE et BE (Généralités)



VI. L’interrogation orale (IO)

Les catégories C1 et C1E ne sont pas concernées.
Elle repose sur un seul thème relatif à la sécurité.

L’IO est composée de 12 fiches, le numéro de fiche étant tiré au sort.
  1. - Conduite dans des conditions atmosphériques difficiles, route de nuit
  2. - Comportement en présence d’un accident
  3. - Conduite en montagne ou zones accidentées
  4. - Gestes et postures - accident du travail
  5. - Chargement - surcharge
  6. - Le dépassement
  7. - Dynamique du véhicule
  8. - Alcool, stupéfiants, médicaments
  9. - Eco-conduite et conduite citoyenne
  10. - Angles morts - porte-à-faux
  11. - Comportement en tunnels et aux passages à niveau
  12. - Systèmes de sécurité et d’aides à la conduite


La qualité d’expression du candidat n’est pas évaluée.

VII. Bilan partiel - Le test de maniabilité

Préalablement au test de maniabilité, un bilan partiel des opérations déjà effectuées est communiqué au candidat.
Quel que soit le résultat de ce bilan, chaque candidat a la faculté de poursuivre ou d’abandonner l’épreuve en cours.

Conséquences :

1 – Si, au moment du bilan partiel, le candidat n’a pas atteint un nombre de points suffisant pour pouvoir réussir son épreuve hors circulation ou s’il possède une erreur éliminatoire, il ne pourra bénéficier que d’un seul essai au test de maniabilité s’il décide de poursuivre.
2 - En cas d’abandon, l’accompagnateur replace le véhicule, ou ensemble de véhicule, dans sa position initiale si nécessaire (autre candidat).

Sans préjudice des réserves émises ci-dessus, le nombre de points acquis au moment du bilan partiel doit être strictement supérieur à :

Nombre de points par catégorie
C1 = 10, c’est à dire que le candidat doit avoir atteint la barre des 11 points
C = 12, c’est à dire que le candidat doit avoir atteint la barre des 13 points
C1E = 12, c’est à dire que le candidat doit avoir atteint la barre des 13 points
CE =14, c’est à dire que le candidat doit avoir atteint la barre des 15 points
D1 = 12, c’est à dire que le candidat doit avoir atteint la barre des 13 points
D1E = 14, c’est à dire que le candidat doit avoir atteint la barre des 15 points
D = 12, c’est à dire que le candidat doit avoir atteint la barre des 13 points
DE = 14, c’est à dire que le candidat doit avoir atteint la barre des 15 points
BE = 10, c’est à dire que le candidat doit avoir atteint la barre des 11 points

Ce bilan est clairement communiqué au candidat.

Exercice de maniabilité :
Le tirage au sort de l’exercice a été réalisé au début de la matinée et de l’après-midi par le premier candidat.
Le point B indique la position du véhicule au départ de l’exercice. Le point A indique la position du véhicule en fin d’exercice.

L'expert placé dans le véhicule, aux doubles-commandes :
  • - indique au candidat le parcours à effectuer, à l'aide de la fiche ;
  • - accompagne le candidat qui réalise une marche avant du point A vers le point B (non évaluée) ;
  • - demande si nécessaire au candidat de rectifier la position au point B, à savoir l'axe de l'essieu avant sur la zone blanche matérialisée ;
  • - donne au candidat les explications de l’exercice.
Explications à donner au candidat :

Les explications de l’exercice peuvent indifféremment être données au point A ou B.
Pour réaliser l’exercice de maniabilité, l’expert précise au candidat qu’il :
  • - ne doit pas dépasser 5 minutes
  • - ne doit pas déplacer, renverser ou incliner un obstacle tant en marche avant qu'en marche arrière
  • - ne doit pas sortir de l'aire de manoeuvre, c'est-à-dire franchir la ou les lignes de rives avec la bande de roulement d'un pneumatique du véhicule tracteur ou de la remorque. Dans le cas de roues jumelées, c'est la bande de roulement de la roue extérieure qui est à prendre en compte
  • - ne doit pas franchir la zone matérialisant l'arrêt de précision, la place de stationnement ou la mise à quai
  • - doit immobiliser son véhicule ou ensemble au point A
Si l’un de ces objectifs n’est pas réalisé, l’exercice est interrompu. Le résultat est défavorable
et le motif indiqué au candidat.

Utilisation du chronomètre :
L’expert descend du véhicule au point B après avoir indiqué au candidat qu’il peut débuter
l’exercice de sa propre initiative.
Le chronomètre sera déclenché dès l’entrée en mouvement du véhicule. L’arrêt se fera sur
indication du candidat. Ces explications sont données au candidat.

Lors de la maniabilité

Les déplacements du véhicule sont réalisés à allures réduites, portières fermées.
Le déroulement de l’exercice est à l’initiative du candidat qui peut, à sa convenance, s’arrêter, descendre du véhicule (après immobilisation), regarder en vision directe et rectifier la trajectoire par une ou plusieurs marches avant.
Cependant, toute marche avant doit s’inscrire dans le tracé prévu par la fiche et s’effectuer en direction du ou des obstacles précédents.
Toutefois, pour effectuer l’arrêt de précision ou la mise à quai, le candidat est autorisé à avancer et à placer son véhicule dans la position la plus favorable, sous réserve que l’aplomb avant du véhicule ait franchi correctement le ou les derniers obstacles du slalom.
Les piquets ne doivent pas être déplacés, renversés ou inclinés, tant en marche avant qu'en marche arrière, ce critère n’étant pas pris en compte si les actions précédemment décrites interviennent, véhicule ou ensemble de véhicules à l’arrêt, à l’occasion de l’ouverture d’une portière.

En fin d’exercice

Le véhicule ou ensemble de véhicules doit être placé :
  • · pour l’arrêt de précision : axe de l'essieu arrière du véhicule ou de la remorque sur la zone blanche matérialisée ;
  • · pour le stationnement en créneau : intégralité du véhicule, hors rétroviseurs, dans la zone dédiée (aplomb des 2 piquets coté intérieur de la piste, ligne de rive coté extérieur de la piste, les pneumatiques ne devant pas être en contact avec celle-ci) ;
  • · pour la mise à quai : aplomb arrière du véhicule ou de la remorque dans la zone comprise entre les 6 derniers piquets représentant la zone de mise à quai.
Les tampons arrières équipant certains véhicules ou remorques font partie intégrante du véhicule ou de la remorque.
Pour l’aplomb arrière, c’est la largeur totale du véhicule ou de la remorque qu’il faut prendre en considération. Par exemple, pour la mise à quai, les deux angles arrière doivent être dans la zone déterminée.
Le résultat est annoncé clairement au candidat.

Incidents

En présence de tout incident, l’expert arrête le chronomètre et interrompt la manoeuvre, il remédie ou fait remédier à la cause de l’incident.
S’il s’agit d’une erreur de parcours due à une mauvaise interprétation de la part du candidat, l’expert interrompt la manoeuvre au moment précis où l’aplomb avant du véhicule atteint le ou les obstacles délimitant la porte non franchie. Il arrête le chronomètre et donne de nouvelles explications. Il précise au candidat qu’avant de reprendre la marche arrière, il doit avancer son véhicule suivant le tracé prévu par la fiche de maniabilité.
L’expert informe le candidat du temps écoulé et l’exercice est repris à l’initiative du candidat.
L’expert déclenche le chronomètre dès que le véhicule reprend son mouvement.

La marche arrière vers l’arrêt de précision ou la mise à quai doit se faire en direction de la zone. Dans le cas contraire, l’expert interrompt la manoeuvre, arrête le chronomètre et précise au candidat qu’avant de reprendre la marche arrière dans la direction prévue, il doit replacer son véhicule en marche avant suivant le tracé prévu par la fiche de maniabilité.
L’expert informe le candidat du temps écoulé et l’exercice est repris à l’initiative du candidat.
L’expert déclenche le chronomètre dès que le véhicule reprend son mouvement.

Le 2 ème essai

En cas d’échec au test de maniabilité, il est proposé au candidat de réaliser immédiatement un deuxième essai si le nombre de points est suffisant et qu’il n’a pas d’erreur éliminatoire.
Si nécessaire, l’accompagnateur replace le véhicule ou ensemble de véhicules au point A.
L’épreuve hors circulation pour les permis C1, C1E, C, CE, D1, D1E, D, DE et BE (Généralités)

Lundi 30 Juin 2014
Permis Pratique



Dans la même rubrique :
< >

Code | Les examens | Les interrogations orales P.L. et BE | Les interrogations écrites P.L | Le guide d'evaluation P.L. et BE


pub


Recherche

Zone de Téléchargement






Advertisement

Advertisement

pub