Quantcast
Permis Pratique

Toutes les très bonnes raisons de passer le permis moto après la crise sanitaire


La crise sanitaire a déjà un impact majeur sans précédent dans la société.
Parmi les secteurs particulièrement concernés, celui des déplacements quotidiens et les deux-roues pourraient connaître un fort regain d’intérêt pour ses aspects pratiques, mais pas seulement. Voici 9 très bonnes raisons de passer son permis moto après la crise sanitaire.


Le marché du deux-roues a déjà connu une forte croissance en 2019 avec un marché qui progresse de 12 %. Cette excellente performance motivée par les difficultés de transport devraient se poursuivre et même s’accroître après la crise sanitaire du COVID-19 en apportant une réponse efficace aux contraintes actuelles pour une mobilité efficace.

Les transports en commun désormais infréquentables

Les grèves d’abord ayant fait exploser les temps de déplacement dans les transports en commun, voire de les rendre impossibles, puis la crise sanitaire ensuite qui a imposé de faire une distanciation sociale, les transports en commun sont soudainement redevenus infréquentables, ringards et même dangereux pour certains qui imaginent que les masques ou les gants ne les protégeront peut-être pas. De plus, la solution de transport « cheap » et super accessible ne l’est plus, désormais un ticket coûte une véritable fortune.

Plus de Code de la route à repasser pour les automobilistes avec un permis B

Le permis moto A2 a été réformé en 2020 et si la réforme est globalement inutile elle dispense de devoir repasser le Code de la route pour les automobilistes avec un permis B. Un détail qui a toute son importance tant l’épreuve théorique rebutait certains candidats au permis moto. Certes vous devrez passer un Code moto ETM, mais ce dernier remplace en réalité les 12 fiches des Interrogations orales. Donc le bénéfice est important : plus de risque de se retrouver avec les minots du permis B dans une salle de code.

Un pétrole pas cher, une électrification envisageable aussi

Toujours aussi taxé, le carburant reste cher, mais la matière première, le pétrole, a vu sa valeur divisée un temps par deux et le bénéfice à la pompe est important, pratiquement un tiers en moins. Les motos modernes ne consomment déjà plus beaucoup (entre 4 et 6 litres pour une moto A2), mais voici un autre avantage. Léger et sans besoin d’une autonomie importante notamment pour les déplacements quotidien, le deux-roues s’électrisera sans doute beaucoup plus facilement que l’automobile pour des tarifs acceptables.

Une météo toujours plus douce

Le changement climatique à des bénéfices immédiats, il fait moins froid, plus chaud et la belle saison débute plus tôt dans l’année, que des avantages finalement pour rouler en deux-roues. Après tout pourquoi le changement climatique n’offrirait pas des avantages ?

Des motos et une circulation beaucoup plus sûres

La technologie des deux-roues a énormément progressé ses dernières années, freinage ABS, contrôle de la motricité équipant désormais les moto A2, alors que les pneumatiques ou ses suspensions sont incroyablement efficaces. Piloter une moto n’a jamais été aussi sûre et facile et les automobilistes ont tous intégré la présence des deux roues dans la circulation. Il reste des dangers notamment de la part des utilisateurs de nouveaux moyens de transport comme les trottinettes, les vélos.

Des scooters super pratiques

Dans l’univers très vaste du deux roues, les scooters sont de plus en plus pratiques en offrant des espaces de rangement important sous leurs selles, de la protection pour rouler même les jours de pluie et assez de performance pour sortir des villes. Sachez aussi que vous pouvez passer le permis moto A2 uniquement avec, et pour un deux-roue automatique avec un Code restrictif 79. Peu de motos-écoles proposent cette solution, mais elle existe et une passerelle permet ensuite pour piloter une moto avec des changements de vitesse et un embrayage.

Des villes et des communautés de communes anti-voiture

L’automobile est la cible des grandes villes autophobe, évidemment la moto également mais dans une moindre mesure. Fort du succès de la formule, le stationnement déjà réglementé risque néanmoins de devenir payant.
La crise sanitaire a néanmoins renvoyé « les chevaliers de l’apocalypse » et autres « spécialistes » affiner leurs prédictions pour les désastres à venir, que la crise économique a relativisées et ajournées. La crise idéologique ensuite a également démontré la fragilité des certitudes scientifiques et a donné une nouvelle hiérarchie aux priorités. Roulez jeunesse ! Il va être désormais plus compliqué d’être anti-trucs pratiques.

Du plaisir et des sensations

Alors que l’automobile sombre malheureusement dans le conformisme au moins pour les modèles les plus accessibles économiquement et se trouve la cible des autophobes, l’univers de la moto reste encore un peu préservé. Avec une moto A2 accessible tout de suite après le permis, vous profitez d’un engin de quelques milliers d’euros agréables à piloter et offrant une impression de liberté et de vraies sensations tout en roulant aux vitesses légales.

Encore un espace de liberté

Le législateur et « Bercy » en rêve depuis longtemps, mais le monde du deux roues échappe encore au contrôle technique et au bonus-malus. Cette espace de liberté ne durera sans doute pas, alors profitez-en.

Mardi 21 Avril 2020
Christophe Harmand



Avant le permis | Code et Examens | Permis Auto | Jeune Permis | Conducteur | Auto Conseils | Permis moto | Moto Conseils