Quantcast
Permis Pratique

Plein phare sur la conduite de nuit



Rétroviseur jour/nuit ou automatique

Le rétroviseur intérieur possède une position nuit qui limite considérablement l’éblouissement par les véhicules suiveurs, n’hésitez pas à l’utiliser en cas de gêne, notamment si le véhicule derrière vous a oublié de repasser en code alors qu’il se rapproche de vous ! Sur les véhicules modernes, les rétroviseurs intérieurs intègrent une commande automatique à cette fonction.

Des phares et un pare-brise toujours propres !

Si vous trouvez que les phares de votre voiture n’éclairent pas, c’est qu’ils sont peut-être sales. C’est un détail tout bête, mais c’est très souvent le cas. Utilisez un chiffon doux et un produit à vitre ou du lave-glace. Pensez également à nettoyer les feux arrière.
Un pare-brise bien propre à l’intérieur et à l’extérieur améliore également sensiblement la vision nocturne et le confort de conduite.

Les dangers de la conduite de nuit

Plein phare sur la conduite de nuit
Si la conduite nocturne ne pose pas de problème, mais demande une simplement une petite expérience pour être parfaitement maîtrisée, elle est en revanche plus dangereuse par les risques liés à la fatigue, pouvant aller de la baisse de vigilance à l’endormissement. Sur ce point il n’est pas question de transiger, il faut savoir s’arrêter, se reposer et dormir.
Certains constructeurs automobiles intègrent dans leur voiture des systèmes électroniques de détection de perte de vigilance et ont depuis peu imaginé une généralisation de ces systèmes, mais en attendant il est impératif de connaître ses limites avec ses besoins de sommeil et surtout de les respecter. Ne jouez pas avec cette limite, elle est beaucoup trop dangereuse.

Rappelez-vous que l’absorption de café est totalement illusoire de même que rouler la vitre ouverte ou avec la radio qui restent des facteurs de sur-fatigue. Sachez vous arrêter, pour reposer vos yeux, vous oxygéner réellement, vous détendre et bien vous hydrater.

Des phares bien réglés

Plein phare sur la conduite de nuit
Vous l’avez peut-être déjà remarqué, mais sur une voiture, les phares droit et gauche sont de conceptions différentes.
Ils ne diffusent pas la lumière la même manière notamment avec un faisceau lumineux plus bas sur le côté gauche afin de ne pas éblouir. Outre cette conception particulière, chaque élément possède un réglage en hauteur. Un mauvais réglage est d’ailleurs sanctionné au contrôle technique et c’est l’une des principales causes de contre-visite, et donc de réparation obligatoire. Si les autres utilisateurs vous fondent de nombreux appels de phares de nuit, vous avez sûrement des phares déréglés. Si vous n’avez pas de réglage manuel de la hauteur des phares depuis le tableau de bord, vous devez alors faire procéder aux réglages de vos phares chez un professionnel (garage ou centre auto).

Conduire la nuit en Angleterre !

Plein phare sur la conduite de nuit
Si vous vous rendez en Angleterre, vous devez également modifier vos phares afin de pouvoir rouler à gauche sans éblouir les usagers que vous croisez alors sur votre droite. L’opération est très simple, il suffit de coller des autocollants spéciaux sur les phares. Ces kits « Beam Converter » ou convertisseurs de phares s’achètent pour quelques euros dans les boutiques des ferries ou de l’Eurotunnel.
Pensez simplement à vous équiper quand vous passez la Manche. Attention, les phares ainsi équipés offrent un éclairage moins efficace.

1 2


Jeudi 12 Juillet 2012
Bruno Mecacci



Conduite | Pratique