Permis Pratique

Bien conduire un SUV en conduite accompagnée (AAC)


Les SUV, ces voitures familiales super pratiques sont à la mode et se retrouvent très souvent en AAC, l’apprentissage anticipé de la conduite, et intimident les jeunes conducteurs. Voici ce qu’il faut savoir pour prendre le volant de ces engins et que l’auto-école ne vous a pas forcément dit.


Sortant de la voiture compacte de l’auto-école, le SUV a de quoi impressionner, pourtant il présente de nombreux avantages à la conduite et reste parfaitement accessible à la conduite accompagnée.

Une position de conduite en hauteur plus sécurisante

Son premier atout est évidemment son habitacle, il est généralement plus vaste et présente une position de conduite en hauteur qui permet de dominer la route et ce qui s’y passe. Mine de rien cette caractéristique très agréable est un atout important pour la sécurité en permettant à l’apprenti conducteur de mieux appréhender son environnement. Son accompagnateur à la place passager profite aussi de cette qualité en assurant beaucoup plus facilement les contrôles de sécurité. De même grâce à l’espace de l’habitacle, le rétroviseur intérieur pour l’accompagnateur est généralement plus efficace que dans une berline. Si la formule du SUV intimide au premier abord, il offre donc néanmoins des atouts uniques pour l’apprentissage de la conduite.

Un gabarit plus important

Pour le nouveau conducteur, il est important d’appréhender cette hauteur de conduite sans doute supérieure à ce qu’il a connu à l’auto-école. La perspective étant différente, soyez vigilant à votre position sur la chaussée et dans votre voie. Néanmoins, il n’y a aucune difficulté, il suffit de prendre en compte ce changement de perspective. Ensuite, même si les SUV compacts sont de plus en plus nombreux, les SUV sont généralement de "grosses" voitures pour un nouveau conducteur. Bref, il faudra prendre en compte précisément le gabarit. Pour les manœuvres, vous devrez parfois prendre un peu plus large. En pratique, il faut reconnaître que c’est plus impressionnant que réellement différent de la conduite d’une berline.

 


Une vision sur l’arrière limitée

En revanche, un SUV présente généralement une difficulté supplémentaire avec une vision vers l’arrière plus réduite. Les coffres et les hayons sont hauts et il devient difficile parfois pour un conducteur débutant de trouver ses repères pour les manœuvres en marche arrière et donc pour les stationnements en créneau. Le recours à la caméra est dans bien des cas indispensables et présente lui aussi des difficultés.

Prenez du temps pour trouver toutes les commandes

Un SUV peut être ultra équipé à la fois d’équipements de confort, mais aussi d’aides à la conduite. En résume, sa prise en mains demande parfois 10-15 minutes pour trouver toutes les commandes de base (phares, clignotants, climatisation, etc.), mais aussi des systèmes d’aides à la conduite et notamment des avertissements de franchissement de ligne désormais généralisés. Généralement les systèmes d’aides à la conduite se paramètrent depuis l’ordinateur de bord sur la console centrale ou dans l’instrumentation. Il y a enfin des commandes introuvables même pour les spécialistes, pas de panique.

Des aides spécifiques à la conduite en tout terrain

Un SUV est parfois un 4x4 plus ou moins efficace, il emmène ainsi des assistances à la conduite dédiée à la conduite en tout terrain. Ce qui rajoute des boutons, des commandes partout dans le poste de pilotage. Sur la route, vous n’avez pas à vous préoccuper de ses aides à la conduite, il faut juste vérifier que la configuration est celle d’un usage routier au départ. Sur les SUV modernes, qu’il soit 4x4 ou non d’ailleurs, vous avez deux aides à la conduite parfois utiles sur la route et notamment sur une route enneigée. Les Traction Contrôl qui améliorent la motricité sur des surfaces glissantes comme la boue, le sable et la neige. En général, il suffit de sélectionner un simple programme qui correspond à la surface. À la montagne et sur une partie avec de la neige, ce système peut être parfois d’une aide précieuse pour simplement démarrer sans trop glisser. De même certains SUV disposent d’un contrôle de vitesse en descente qui est une aide très précieuse pour rouler sur une route enneigée et en descente, c’est-à-dire simplement à la montagne.

Guide de survie pour prendre le volant d’un SUV

1) Prenez en compte la nouvelle position de conduite en hauteur
2) Prenez en compte le gabarit plus important de votre SUV, surtout s’il n’est pas un compact
3) Prenez le temps de repérer les commandes conventionnelles pour la conduite
4) Redoublez de vigilance pour les manœuvres de stationnement
5) Paramétrez vos aides à la conduite pour la route et le tout terrain en cas de besoin.

Mardi 26 Novembre 2019
Christophe Harmand



Conduite | Pratique



pub


Recherche

Zone de Téléchargement






pub