Permis Pratique

Permis moto 2020 : La réforme pour rien ?


Jamais une réforme du permis moto n’aura connu une gestation aussi difficile, enfin, les décrets d’applications du premier mars 2020 sont enfin publiés. Initiée en 2018, dans un courant sécuritaire et après l’effroyable mesure des 80 km/h, cette réforme qui entre en application au premier mars 2020 semble juste compliquée de travail des formateurs et des inspecteurs, sans apporter de bénéfice aux candidats.


Les décrets d’application sont enfin publiés juste à temps, jamais une réforme du permis moto n’aura semblé aussi difficile à mettre en œuvre. Nous avons demandé à Thierry Le Pallec, responsable moto à l’UNIC son point de vue sur cette petite réforme, lui qui avait largement participé à la mise en place du permis moto en 2013.

« La réforme du permis moto n’était pas justifiée, car le nombre de morts en augmentation en 2017 (56 de plus) n’est pas lié au permis moto et pour preuve, en 2019 ce n’est plus le cas et alors que justement la réforme n’est pas encore en place. Le départ du délégué interministériel Emmanuel Barbe en pleine finalisation du projet début 2020 est aussi étonnant et laisse une impression d’inachevée notamment sur l'obligation de l ’équipement qui reste en l'état.
L’organisation des réunions de travail sur le permis 2020 n’a jamais été aussi problématique. Beaucoup d’intervenants, très différents avec peu ou pas de connaissance de la moto ou de l’apprentissage de la conduite moto ont également compliqué la construction de cette réforme qui manquait déjà de conviction à la base du projet.
Pour le code, l’un des points intéressants est sans doute l’intégration à venir d’une partie des questions moto de l’ETM dans l’épreuve ETG. En résumé, une sensibilisation des automobilistes à la moto et à ses spécificités va être enfin faite. J’attends cette mesure depuis longtemps.
La nouvelle épreuve du code évite le stress et c’est gagnant/gagnant surtout que la réforme évite de repasser le code voiture, à la place il y a un code moto semble plus pertinent. Personne n’est lésé.
En revanche, ce code moto ETM est très mal fait, les questions n’ont pas beaucoup de sens ni de pertinence en matière de sécurité. »

Une nouvelle trajectoire

« J’émets beaucoup de réserve sur la nouvelle trajectoire qui reprend les principes de celle de la gendarmerie et se retrouve carrément éloignée de la pratique réelle de la moto. Lors des réunions de travail sur ce permis, les formateurs avouaient en off que s’ils formaient les futurs gendarmes selon ce principe, ils ne l’utilisaient pas à titre personnel en conduite, un comble et pourtant tout le monde semble d’accord aujourd’hui pour dire que cet apprentissage dans le permis moto est positif, j’ai de gros doutes à ce sujet, cette trajectoire est et reste mauvaise.
Ce nouveau permis va ainsi générer beaucoup de problèmes d’évaluation. Déjà sur les trajectoires avec les inspecteurs pointilleux. L’absence d’explications de la part des inspecteurs est un nouveau problème. »

Apprendre les parcours

« Mon conseil pour les candidats est de travailler beaucoup sur les vidéos du permis, il faut visualiser le plateau sans avoir à réfléchir, cela doit devenir automatique.
Avec la nouvelle notation, celui qui a un niveau moyen passera mieux qu’auparavant, celui qui est mauvais, pas de changement en revanche. »
La séquence devient lent / freinage / passager et évitement il faut assimiler le déroulement, c’est à travailler avant l’examen. Attention sur Internet il y a beaucoup d’erreurs, les films permis pratique sont bons.

Une nouvelle notation

La volonté du législateur était de simplifier le plateau, au début l’idée de supprimer les épreuves sur plateau à même été évoquée, mais de durcir la circulation. En réalité le passage à 40 minutes ne va rien changer, tout simplement car au passage les inspecteurs ont leur parcours et ils feront exactement comme avant. Il ne faut pas oublier qu’il faut un taux de délivrance de 75 % pour les inspecteurs pour la DSR. Personne ne le dit, mais c’est la triste réalité aujourd’hui du permis. Pour la notation même chose sur 21 au lieu de 17 points mais avec des nouvelles notions sur les trajectoires et la position de conduite, la réalité reste très proche.
Il est fort probable que le permis va connaître rapidement des modifications après sa confrontation à la réalité. Cette réforme est inutile, il suffisait d’introduire le code l’ETM et de supprimer les IO et l’affaire était faite.
Cette réforme complique inutilement le travail des moniteurs, des inspecteurs et la vie des candidats sans vrai bénéfice. L’élève n’est jamais la préoccupation principale d’une réforme et amène à ce genre de bazar.

Lundi 2 Mars 2020
Permis Pratique



Avant le permis | Code et Examens | Permis Auto | Jeune Permis | Conducteur | Auto Conseils | Permis moto | Moto Conseils