Quantcast
Permis Pratique

Le jet à bras de nouveau permis !

Essai Yamaha Superjet 2021


Yamaha réinvente le jet à bras pour 2021 avec son nouveau Superjet qui marque un retour aux fondamentaux de ce loisir intense avec des sensations incroyables. Homologué pour le loisir et « détaxé », le nouveau Superjet est accessible à tous à partir de 16 ans avec un simple et facile permis plaisance (bateau) pour la mer ou les rivières.


Pas la peine de tourner autour du pot, le jet à bras a été tué par l’interdiction des moteurs deux-temps puissant et ultra légers mais polluants. Yamaha proposait bien jusque là dans son catalogue un Superjet, mais non homologué pour la navigation et donc réservé à la compétition, ce vieux Superjet avec son moteur deux temps délivrait 73 ch et pesait 140 kilos (gardez en tête ses chiffres). Apparu en 1990 et sans développement technique depuis le début des années 2000, le Superjet était condamné à disparaître ou à se réinventer, surtout que Kawasaki propose déjà un SXR avec un moteur 4 temps : un gros 4 cylindres de 150 ch, mais de 235 lourds kilos aussi que la fiscalité française sanctionne en plus par une taxe annuelle à la puissance, alors le SXR 1500 est bridé à 120 ch sur demande pour pouvoir naviguer « free of charge » en mer.


Avec le nouveau Super Jet, Yamaha installe son moteur TR-1 de 1049 cc, un trois cylindres compact et ultra moderne développé uniquement pour ses Wave Runner. Résultat 100 ch, pas plus mais 170 kilos, 60 de moins que le Kawasaki. Faites les comptes, le nouveau SuperJet 4 temps fait jeu égale avec l’ancienne génération deux temps et comme tous les jets homologués pour la navigation, il est accessible avec un simple permis bateau (plaisance) mer ou rivière en fonction de votre lieu de navigation et échappe à la fiscalité de la taxe V.N.M. Les moralisateurs sont démoralisés.
 
2021_superjet moteur 4 temps
  • 2021_superjet moteur 4 temps
  • 2021_superjet tableau de bord
  • 2021_superjet  guidon réglable
  • 2021_superjet coque et turbine
  • 2021_superjet embarquement

Un nouvel espace des possibles

A l’eau et action, le nouveau Superjet montre d’abord qu’il conserve ce qui fait l’essence même du jet à bras, avec un pilotage toujours aussi technique et sensationnel, ce n’est surtout pas le produit fade tué par le filtre assassin de la modernité et les kilos en trop. Bien au contraire la technologie up to date et son moteur 4 temps apportent du génie, de la précision dans les trajectoires, de la réactivité pour se faire encore plus performant et efficace. Attention, il faut toujours à a son guidon une bonne condition physique et une santé de fer. Capable de faire battre le cœur des puristes de la discipline pour s’encanailler sur un circuit de bouées, le nouveau Superjet s’envisage aussi et surtout comme un loisir en se mettant beaucoup plus facilement à la portée de toutes les expériences et surtout de la non expérience. Pour se rendre accessible et universel, il dispose d’un mode « débutant » qui réduit la puissance à 85 % et la vitesse de pointe de 88 à 70 km/h, histoire d’être maîtrisé en quelques minutes. Au bout de la première journée, vous pourrez envisager de vous faire plaisir et de prendre vos premiers virages et oublier ainsi le « learning mode » en appuyant trois fois sur le bouton de démarrage. Yamaha a donc sans doute trouvé le bon équilibre entre poids, gabarit et puissance et puis ce moteur 4 temps est remarquablement silencieux pour se faire discret à son passage depuis la plage ou la berge, à son guidon en revanche la sonorité est plutôt très agréable et proche de la moto avec les trois cylindres. Définitivement pour le loisir, le Superjet dispose aussi d’autres arguments importants avec une jauge à carburant digitale et précise qui rassurent ceux qui se baladent en mer ou en rivière, avec 16 litres, l’autonomie permet les escales au long cours. Il est enfin facile à transporté avec une longueur de 243 cm, Yamaha indique qu’il rentre dans un van, mais préférez une remorque qui permet en plus la mise et la sortie de l’eau. Compte tenu du gabarit du nouveau Superjet, pas besoin d’un permis remorque, un simple un permis B est suffisant dans tous les cas.

Retour des sensations

Dans le nouveau monde, le plaisir, le fun et les sensations sont de retour et en force. Oubliez la norme et les contraintes de l’ancien, la technologie et les motoristes Yamaha ont pris quinze ans pour réussir l’équation tant attendue. Avec ce nouveau « 4 temps » le jet à bras est beaucoup plus abouti que son prédécesseur deux temps et permet de renouer avec le loisir et les balades pour les détenteurs du permis bateau. Pour les motards, évidemment, il existe des passerelles de sensations avec la prise d’angles, l’accélération, les trajectoires, oubliez aussi votre abonnement à la salle de sport, le pilotage du nouveau Superjet est le meilleur appareil de cardio qui soit. Commercialisé à partir de 2021, le prix du Superjet en France n’est pas encore connu, son concurrent, le Kawasaki SXR est tarifé entre 12 629 € (150 ch) et 12 929 € bridé à 120 ch. Livré en blanc immaculé, le Yamaha disposera de six kits déco à choisir ensuite.
 

Mardi 22 Septembre 2020
Christophe Harmand



Dans la même rubrique :
< >
 

Code | Les examens | Les interrogations orales P.L. et BE | Les interrogations écrites P.L | Le guide d'evaluation P.L. et BE | Les permis bateau et jet