Permis Pratique

Importer et immatriculer une voiture ou une moto de l'étranger



Importer et immatriculer en France une voiture ou une moto depuis l’Allemagne.

Importer et immatriculer une voiture ou une moto de l'étranger
L’Allemagne possède également un système d’immatriculation avec des plaques au nom du propriétaire et non du véhicule.

Comme en Italie, après l’achat vous récupérez un véhicule sans plaque d’immatriculation !

Pour circuler, vous avez en revanche la possibilité de faire établir un certificat provisoire, mais valable uniquement en Allemagne. En théorie une fois en France, vous devez disposer d’un certificat d’immatriculation provisoire français.

Dans bien des cas, le transport du véhicule sur un plateau est une solution beaucoup plus simple.

Pour toutes ces raisons, et comme avec l'Italie, il est impératif de prévoir à la fois le temps pour régler la partie administrative avec le vendeur, et le créneau horaire compatible avec les différentes administrations.

Importer et immatriculer une voiture ou une moto de l'étranger
Attention ! Il est interdit de rouler avec des numéros d' immatriculation étrangers sur des plaques françaises

Reproduire des numéros étrangers (Allemands ou Italiens par exemple) sur des plaques françaises est interdit et ne permet en aucun cas de circuler en France, et ce même avec un certificat d’assurance bien évidemment.

Pour circuler en France avec un véhicule étranger en attente d’immatriculation en France, vous devez obtenir un certificat provisoire valable seulement pendant 15 jours, mais renouvelable.

Moto : La contrainte des 100 ch en plus !

Importer et immatriculer une voiture ou une moto de l'étranger
L’importation et l’immatriculation en France d’une moto en provenance d’un pays de la CE montrent une spécificité en raison de la limite française à 100 ch pour la puissance des motos.
Vérifiez particulièrement ce point avant d’importer une moto de la CE.

Dans ce cas, il est impératif que le type mine soit identique à celui du modèle commercialisé en France, renseignez-vous auprès du service homologation de l’importateur en France de la marque.

Moto : Des expériences biens différentes

Les services d'homologation des importateurs possèdent leurs propres règles avec une efficacité bien différente qui se concrétise par un délai d’attente plus ou moins long pour obtenir un simple, mais indispensable certificat de conformité.
Cette différence de traitement d’un importateur à l’autre, nous a été révélée par nos lecteurs avec l’importation d’une Yamaha en provenance d’Allemagne et d’une Kawasaki d’origine italienne.
Précision importante, les deux motos correspondaient parfaitement à un type mine en France, et surtout offraient une puissance d’origine inférieure à 100 ch, et constituaient deux cas d’école simples et similaires.

Chez Yamaha, l’opération fut d’une grande simplicité avec un délai de traitement d’une dizaine de jours pour obtenir le certificat de conformité par simple retour de courrier, le tout pour la somme forfaitaire de 100 euros.

Le même dossier chez Kawasaki accuse pratiquement trois mois de délai !
Un mois après l’envoi de la demande, le service homologation vous renvoie une fiche de renseignementssupplémentaires à compléter : il vous est demandé de relever toutes les marques d’homologation sur les feux, les clignotants, les rétros, les klaxons, l’éclairage de plaque, la dimension des pneumatiques et les références des pots d’échappement.
Plus de deux heures pour remplir le papier à la traque des petites marques E4 ou E2 sur les pièces.
Un nouveau mois se passe et toujours rien... Coup de fil au pointilleux service d’homologation de la marque qui vous explique que le dossier est traité et votre certificat de conformité établi, mais également qu’il ne sera posté qu’à partir du moment où le service comptabilité aura validé son encaissement. Votre compte est débité le 25 mai et le sésame arrive le 24 juin !

Au cours de la conversation, quand vous glissez que chez Yamaha c’est plus simple, la réponse qu’on vous livre est claire : le service des homologations chez Yamaha fait ce qu’il veut (en laissant sous-entendre surtout qu’il fait mal son travail), avant de surenchérir que chez Suzuki le délai est de six mois !

1 2


Samedi 30 Juin 2012
© Permis Pratique



Dans la même rubrique :
< >

Conduite | Pratique | Entretien | Technologie Auto