Permis Pratique

Expatrié : tout savoir pour avoir le permis de conduire aux USA


Stage, travail, études, vous désirez vous installer aux États-Unis pour une période de plus de 3 mois, il peut s'avérer alors indispensable d'obtenir le permis de conduire américain, afin de pouvoir profiter justement de "l'Américan Way of Life". Permis Pratique recense tout ce qu'il faut savoir pour obtenir sa "Driver License" en étant expatrié français, au pays de l'Oncle Sam. Les informations sont également valables pour la plupart des ressortissants européens.


Avant toute chose, cet article vous concernera uniquement si vous voulez circuler aux USA pour une durée supérieure à celle autorisée par l'ESTA. Car ce document d'autorisation de voyage aux États-Unis vous accorde le droit de conduire avec votre permis français, belge ou européen pour une période de 90 jours, soit 3 mois. De la même manière, pour les titulaires du permis international, vous pourrez conduire légalement avec ce document pendant une période de 12 mois, et uniquement si vous êtes de passage. Si vous vous déclarez résident, alors sa durée sera réduite à 3 mois. Ainsi, si vous comptez résider aux États-Unis sur une période supérieure, vous devrez faire la demande du Driver License, l'équivalent américain de notre permis de conduire !

Convertir simplement son permis français est possible dans une quinzaine d'états

Bonne nouvelle pour certains, les états mentionnés ci-dessous sont ceux où il n'y aura pas besoin de repasser le permis américain si vous disposez déjà du permis français. Il faut juste le convertir. Certains états reconnaissent également le permis A moto.
 
  • Arkansas (seulement Permis B)
  • Caroline du Sud (seulement Permis B)
  • Colorado (seulement Permis B)
  • Connecticut (Permis A et B)
  • Delaware (seulement Permis B))
  • Floride (Permis A et B)
  • Illinois (seulement Permis B)
  • Iowa (seulement Permis B)
  • Maryland (seulement Permis B)
  • New Hampshire (seulement Permis B)
  • Ohio (seulement Permis B)
  • Pennsylvanie (Permis A et B)
  • Texas (seulement Permis B)
  • Virginie (seulement Permis B)
  • Wisconsin (seulement Permis B)

Permis américain : des caractéristiques spécifiques

Le permis de conduire américain n'est pas fédéral, ses caractéristiques d'obtention sont donc différentes selon les états. Pour sa délivrance, il vous faudra ainsi vous adresser à une agence de la DMV (Department of Motor Vehicles) de l'état auquel vous êtes domicilié.
Comme le permis de conduire français, le Driver License américain n'est pas un document pouvant être utilisé à vie. En effet, selon les états, il doit être renouvelé tous les 4 ou 6 ans, voire tous les ans ou deux ans si vous êtes âgés de moins de 18 ans ou plus de 70. D'ailleurs, chaque état possède un âge minimum pour passer le permis. En moyenne, il est de 16 ans, 17 ans pour les véhicules commerciaux, et 21 ans pour les poids lourds. Mais certains états ruraux s'accordent à proposer aux jeunes de 14 ans de le passer, tel qu'au Dakota du Sud. Sinon, à New Jersey (NJ) et New York City (NYC), l'âge minimum est de 17 ans.
Attention, son obtention peut se montrer utile à d'autres choses. En effet, il s'agit du document d'identité par excellence aux USA, et la plupart des bars, discothèques, et mêmes les commerçants le demandent pour vérifier l'ID de la personne. Et comme il s'agit d'un document moins grave à perdre que notre passeport, il peut se montrer intéressant à obtenir !

Passer le permis en Californie, à New York City, ou encore au New Jersey

Cette partie concernera majoritairement les expatriés s'installant en Californie, dans l'état de New York City, ou encore au New Jersey. Ce sont effectivement les trois états où les règles sont bien spécifiques, et où aucune convention n'existe avec la France pour pouvoir prétendre à une réciprocité de votre permis français que vous disposiez au préalable.
Autrement dit, si vous comptez vous installer dans ces états, vous allez devoir passer par le cheminement classique d'obtention du permis, en vous munissant de plusieurs documents dont :
 
  • La carte de sécurité sociale (SSM Card) obtenue grâce à votre visa,
  • L'ATM Card (carte de crédit),
  • Votre passeport français.
Dès lors que vous aurez obtenu votre visa, un formulaire appelé le I-94 vous sera remis. Ce dernier devra également être présent parmi les documents à fournir.
 
Passer le code : obtenir le learner permit en passant le writing test au DMV

Caractéristiques de l'épreuve

À New York City : le writing test se présente sous un questionnaire à choix multiples (QCM) de 20 questions. Parmi elles, 4 concernent la signalisation. Vous pouvez faire au maximum 6 erreurs, dont 2 sur les panneaux. Le temps n'est pas limité.
Les questions ne sont pas piégeuses. Cependant, la plupart sont très subtiles et nécessitent une lecture attentive du Driver's Manual ; un livret adressé par la DMV. Par ailleurs, l'agence met également à disposition des tests à réaliser gratuitement sur son site. En cliquant ici, découvrez par exemple ceux proposés par les agences de la DMV californienne.

Au New Jersey : il s'agit toujours d'un QCM. Or, celui-ci se présente sous un nombre plus important de questions. Parmi les 50 proposées sous un temps illimité, 40 d'entre elles doivent être justes. Stratégiquement, nous vous conseillons de tout d'abord répondre à celles dont vous connaissez la réponse, tant il n'est pas demandé de remplir le dossier dans l'ordre. Ainsi, si vous arrivez à 40 questions justes, vous n'aurez plus à répondre aux 10 dernières pour valider le test !

Enfin, en Californie : le QCM est de 36 questions dont seulement 5 erreurs peuvent être recensées. Il est possible de passer le test en français, mais faites bien attention aux traductions, notamment celles pour les unités de mesure telles que miles / kilomètres par heure.

Sa réussite passe par une bonne préparation

Préparation en ligne, chez soi : via le site de la DMV, avec le Driver's Manual au format numérique. Il comprend 7 chapitres d'informations et 7 QCM de fin de chapitre pour vérifier ses connaissances.
Les examens blancs : ils permettent de s'entraîner sur les vraies questions de l'examen. Ils sont donc très importants et permettent d'éviter les mauvaises surprises le Jour J !

L'obtention du learner permit

Une fois dans l'agence DMV, vous aurez besoin en plus des documents demandés dans le Driver's Manual, de régler les frais d'inscriptions. Ils varient selon les trois états :
 
  • 33 $ en Californie
  • Plus ou moins 70 $ à NYC
  • 25 $ au NJ.
 
Une fois réussi, au New Jersey, cela vous délivrera directement le Driver License, l'équivalent du permis de conduire en France. En effet, comme mentionné plus haut, l'état ne demande que de valider la partie théorie pour valider le droit de circuler. Le papier vous est délivré le jour même de l'obtention du learner permit.
À New York comme en Californie, la réception du learner permit se fait quelques jours après, vous permettant de conduire en étant accompagné d'un détenteur du permis de conduire, avant de passer l'examen pratique.
 

Conserver son permis français ?

Attention : il sera important lors de la constitution de votre dossier, de demandier à ne pas supprimer le permis français que vous possédez déjà. La manœuvre est, en effet, automatique. À New York City, les expatriés conseillent d'ailleurs de ne même pas indiquer que vous possédez le papier rose. Cela n'aura aucune conséquence pour vous.

Sur la partie pratique : obtenir le Driver License

Si la préparation et le passage du code ne se font pas en auto-école (auto-school), le processus pour obtenir la Driver License l'est.

Passage obligatoire par les "5 hours"
La partie pratique s'ouvre tout d'abord par une session propre au permis de conduire aux États-Unis : un passage obligatoire par une séance de 5 heures de prévention. Cette dernière se réalise par le biais de la diffusion de multiples vidéos, et de plus en plus, les moniteurs restent présents dans la salle et posent des questions aux élèves pour vérifier leur attention. La session coûte 50 $ (payable en cash uniquement) et permet de valider le certificat pour passer le road test.
 
Passer le road test, l'équivalent de notre examen du permis de conduire
Le grand paradoxe aux États-Unis est qu'il vous faudra vous présenter vous-même avec un véhicule pour passer le permis de conduire. Or, pour pouvoir avoir une voiture, il faut disposer du permis... Pour ce problème, trois solutions s'offrent à vous. 
  1. Vous pouvez faire une location. Vérifiez cependant bien de prendre l'assurance dans le contrat, et de demander de faire imprimer l'attestation d'assurance, car le contrat de location ne suffira pas pour passer l'examen. Vérifiez également que les papiers soient en règle, tel que le certificat d'immatriculation (title).
  2. Voir avec votre l'auto-école, qui propose le plus souvent leur propre location de véhicule, venant sous forme de formule avec des heures de conduite et le passage du road test. Le coût avoisine les 150 $.
  3. Autrement, demandez à un ami ou un membre de votre famille de vous prêter sa voiture, à partir de moment où elle est assurée, il ne devrait pas y avoir de problème.

Des heures de leçons de conduite ?

Aux USA, il n'est pas demandé de suivre un nombre d'heures minimum de leçons de conduite. Cela permet de rendre l'obtention du permis moins chère sur le papier. Cependant, si vous voulez obtenir une location de voiture directement avec votre auto-école, les formules proposent en général au moins 45 minutes de leçon avec un moniteur, qui se déroulent juste avant le passage du road test. La formule s'échelonne approximativement à 150 $ selon les états et les auto-écoles.
Toutefois, ces quelques temps au volant avec un moniteur vous permettent de bien apprendre les spécifiés de la conduite américaine, par rapport à celle européenne. Par exemple, à un croisement avec feu tricolore, il est possible de tourner à droite sans attendre le feu vert, à condition que la manipulation ne soit pas signalée comme interdite et que vous marquiez un temps d'arrêt au passage piéton et laissiez passer les véhicules prioritaires. Pour nous européens, le positionnement des feux tricolores suspendus au milieu du carrefour est également déconcertant au début, car il faut prendre l'habitude de s'arrêter en réalité 5 ou 10 mètres avant. Sans prendre en compte cette perspective bien différente, vous risquez de vous arrêter au milieu du carrefour en réalité.

Le déroulement de l'examen

Planifié généralement trois mois après l'obtention de votre "writing test", le passage du permis de conduire demande une fois encore de se rendre à la DMV. Prévoyez cette fois-ci une demi-journée de libre, dû au fait que le temps d'attente et les papiers administratifs à remplir peuvent rallonger le rendez-vous.
Sinon, l'examen ne dure que quelques minutes, généralement moins de 15. Le trajet est très basique, et votre examinateur devrait seulement vous faire rouler aux alentours de l'agence de la DMV (certains retours d'expatriés expliquent ne même pas être sortis du parking...). Chaque passage coûte quelques dollars, et la session propose de réaliser deux manœuvres.
À l'agence de la DMV que vous aurez choisi pour passer le permis, vous vous retrouverez dans ce qu'on appelle une "drive test area". L'attente de votre examinateur se réalise à la file indienne avec les autres candidats, comme si vous vous trouviez au service Drive de McDonald's. Nous vous conseillons de préférer une agence excentrée si vous habitez dans une grande ville, car moins de candidats sont enregistrés et plus les examinateurs se montrent plus détendus, notamment vis-à-vis des "expat".
Après tout, un simple "you passed" de votre examinateur, et vous pourrez dire que vous avez obtenu la fameuse carte du "Driver license" américaine. Une clé pour accéder, sûrement, à de très beaux road trip, rentrer dans les bars, et posséder un vrai plus sur votre CV.

Infos pratiques
Prendre contact avec l'agence DMV la plus proche : 800 777 0133 et DMV.org
Ce n'est le site officiel, mais il est incontorunable pour les permis aux USA.
 

Vendredi 20 Juillet 2018
Hadrien Augusto - Illustrations : auteur, pixabay, Nadine Doerle



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Juillet 2018 - 11:36 Le guide de survie des permis avec les 80 km/h


Avant le permis | Code et Examens | Permis Auto | Jeune Permis | Conducteur | Auto Conseils | Permis moto | Moto Conseils





Recherche

Zone de Téléchargement




pub