Permis Pratique

Casque Dexter Cronos Carbon : sportif, léger, abordable


On a testé le casque Dexter Cronos et même si cet intégral se veut très sportif, voire carrément destiné à la piste, on l’a comme à notre habitude embarqué dans nos essais A2 sur route.



Il faut avouer que sa sobriété a de la gueule, du carbone apparent, tout noir à l’exception des logos en rouge et des commandes de ventilations argentées. Le design est travaillé et il a vraiment un look sympa et avec cet intérieur rouge, ça claque. Surprise dans la boîte, ce n’est pas courant, mais un écran fumé est livré avec le Cronos. Un super bon point surtout que le montage est super facile. Une pression sur le bouton latéral, on déclipse, un côté puis l’autre et on le remplace, rapide et simple.
Évidemment il fait donc l’impasse sur l’écran solaire intégré comme tous les casques racing. Mais cet écran teinté supplémentaire permet de l’utiliser sous le soleil en gardant une bonne visibilité. Il n’est pas trop fumé non plus et permet de conduire même quand il fait un peu moins clair (je n’ai pas dit la nuit, hein !)
 
Dans le détail ; coque en carbone, forcément, mais il existe en version fibre, calotin en EPS multidensités, boucle double D et le système d’extraction rapide des mousses de joues. Motoblouz, qui propose la marque Dexter signale aussi que la forme est étudiée pour préserver les clavicules en cas de chute.

Un large champ de vision

Côté confort, on trouve un intérieur démontable et lavable, un protège-nez et une bavette amovibles et la possibilité d’intégrer un intercom. Les mousses sont confortables et maintiennent bien sans trop serrer. Les écrans sont prévus pour être équipés d’un Pinlock, la visière transparente en est d’ailleurs équipée d’origine, comme souvent chez la concurrence.
L’aération se fait au moyen de 4 entrées d’air ; elles sont réglables sur deux positions, mais demanderont un peu d’habitude pour les manipuler tant elles sont minces et n’offrent pas beaucoup de grips avec les gants. Rien de dramatique non plus, ça devient intuitif assez rapidement, mais au début, on cherche un peu.
Le système de ventilation se montre efficace sans être le plus aéré des casques, le Cronos ne devient pas non plus une cocotte-minute dès que la température grimpe.
Le Cronos s’enfile assez facilement, comme la plupart des intégraux, le port est agréable, rien ne vient déranger, c’est appréciable pour les longues distances. Le poids forcément, avec seulement 1 250 grammes est un argument très important, un vrai poids plume, on ne le sent pas. Ce qui surprend enfin, c’est le large champ de vision. On ne dira pas qu’on a l’impression d’avoir oublié son casque, mais on apprécie rapidement de ne pas avoir à tourner la tête trop souvent. En roulage sur l’autoroute, il n’est pas trop bruyant pour un casque racing, ni le plus silencieux d’ailleurs. Dans l’ensemble le Cronos est tout à fait dans la moyenne.

Bref, pour moins de 250 €, vous avez un casque intégral, carbone, ultra léger, au look racing et équipé en conséquence. Du coup, pourquoi se priver, le rapport qualité/prix est excellent, comme d’habitude avec Motoblouz.

Retrouvez l'essai de notre partenaire Objectif Moto

Lundi 19 Novembre 2018
Objectif Moto - Sylvain R



Conduite | Pratique | Entretien Moto | Equipement Moto et Pilote | Technologie moto | Essais motos A2 | Guide d'achat A2 | Assurance moto A2 | Culture Moto





Recherche

Zone de Téléchargement




pub