Permis Pratique

La moto géniale du permis A2, mais pas plus...

Essai Honda CB500F 2016


Apparue en 2013 avec l'introduction du permis A2, largement améliorée pour 2016 au moment de la généralisation de ce même permis A2, la Honda CB500F est géniale pour les deux ans après le passage du permis moto. En revanche, elle n'offre pas de possibilité d'évolution vers la catégorie A et c'est désormais sans doute un écueil pour une bonne partie des nouveaux motards.


Demandez à votre moniteur, il a sans doute passé son permis moto sur une Honda CB 500 et même peut-être sa grand-mère, le modèle existe chez Honda par épisode et depuis la nuit des temps (1971). La CB incarnait déjà la moto du permis en 1993 avec un best-seller bicylindre légendaire. Honda toujours très innovant et au fait de la réglementation, marque les esprits en 2013 avec la toute nouvelle CB500F qui arrive au moment même de l'introduction en Europe du permis A2 et y apporte une réponse plus que convaincante. Légère, simple, très correctement équipée et au maxi de la puissance autorisée en A2 (35 kW et 47 ch), la CB500F fabriquée en Thaïlande incarne d'entrée la moto du nouveau permis.
 

Le plein d'améliorations en 2016

Simple hasard bien évidemment, en 2016 au moment même où le permis A2 est généralisé à tous -moins de 24 ans ou pas- le modèle évolue. Nouveau look de « Power Rangers » mais plus convainquant aussi, plus d'aspects pratiques avec un levier de frein avant réglable ou un bouchon de réservoir monté sur charnière pour ne plus le laisser traîner sur la pompe à essence. La CB500F 2016 dispose enfin d'un sélecteur de vitesse revue pour être plus doux et d'une fourche avant réglable (un must dans cette catégorie) afin d'être confortable et maniable en toutes circonstances.
Avec son tarif de 5 900 € et sa promo à 5 600 €, la nouvelle CB500 possède un prix plutôt très bien placé, surtout qu'au premier contact, la moto est hyper valorisante par sa présentation, mais aussi sa finition tout à fait dans l'esprit de qualité de Honda. Avec son poids de 192 kilos, pas de problème de prise en mains, ni d'ailleurs avec sa hauteur de selle 785 mm.
 

Patinage d'embrayage indispensable

Dès les premiers tours de roues, la nouvelle CB500F se montre évidemment très maniable avec un rayon de braquage court, mais elle offre aussi une excellente position de conduite avec un dos assez droit et un guidon large. En fait, cette 500 cache très bien son jeu, vous avez l'impression de piloter une 650. La commande d'embrayage par câble est douce et progressive, en revanche le bicylindre qui cube 471 cc impose de jouer du patinage d'embrayage et de la poignée d'accélérateur pour les évolutions à basse vitesse. Son couple à bas régime étant assez limité et même si les 43 Nm plus haut à 7 000 tr/min sont dans la norme. La transmission vous rappelle vite à l'ordre par quelques à-coups un poil sec et le risque de caler n'est pas loin. Clairement, une moto de plus grosse cylindrée et plus lourde, même bridée en A2 est paradoxalement moins piégeuse sur ce point, Surprise !

En action, la CB500F 2016 se montre aussi confortable avec une selle juste moelleuse mais des suspensions efficaces et une protection d'un bon niveau dans la catégorie, en canalisant correctement les remous d'air autour du casque du pilote. En bref, des qualités propres à séduire les nouveaux conducteurs, même si l'indicateur de rapport engagé manque à l'appel, la commande de frein avant progressive, mais puissante et l'ABS de série rassurent en toutes circonstances.
 

Mercredi 29 Juin 2016
Cynthia Kremer et C.H - Photos Honda



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 2 Octobre 2016 - 11:40 Yamaha MT-03 : La 300 qui compte double

Lundi 29 Août 2016 - 12:17 Kawasaki 300 Ninja : La furie verte


Conduite | Pratique | Entretien Moto | Equipement Moto et Pilote | Technologie moto | Guide d'achat A2 | Culture Moto



Le Permis moto en vidéo

Découvrez toutes les nouvelles épreuves du permis moto depuis 2013 en vidéos présentées par Thierry Le Pallec qui a élaboré une grande partie des nouveaux parcours pour la DSCR et Mathieu Lagrive, quatre fois champion du monde d'endurance, mais aussi jeune permis sur la route.

Permis Pratique



Recherche