Permis Pratique

Moto et scooter : faire son niveau d'huile comme un pro



Vérifier son niveau d'huile avec une jauge

Système le plus simple, la jauge à huile est pratique, mais impose un petit chiffon pour son essuyage, c'est donc un système un peu plus salissant. Généralement, le contrôle s’effectue jauge posée sur le carter et non revissée (sur certains moteurs la jauge doit être revissée, vérifiez bien ce point dans le manuel du propriétaire de votre moto).
 
En résumé, moto bien droite :
 
Devissez la jauge,
Essuyez la jauge,
Posez la jauge sur le carter sans la revisser,
Retirez la jauge, sans la retourner, et lisez le niveau d'huile.

Vérifier son niveau d'huile avec un hublot

Système nettement plus noble, le hublot permet une vérification du niveau d'huile instantané et sans chiffon. Toutefois situé au bas des carters du moteur et derrière les carénages, sa lecture n'est pas si simple et demande parfois une lampe de poche, notamment dans les parkings.

Pourquoi vérifier son niveau d'huile sur une moto ?

Avec un moteur moderne, en bon état et utilisé normalement, la consommation d'huile normale est réduite entre deux vidanges. Néanmoins, un moteur peut consommer de l'huile dans plusieurs cas : usure, forte sollicitation (sur circuit par exemple), problème technique (fuite) et qualité d'huile inadaptée (trop fluide).

Intervalle pour la vérification du niveau d'huile

Une fois la méthode de vérification du niveau d'huile et son protocole parfaitement maîtrisés, l'opération est rapide et ne pose plus de problèmes, elle s'opère tous les 500 ou 1 000 kilomètres en suivant les instructions du manuel d'utilisateur de votre moto.
L'une des erreurs des débutants est de négliger la vérification de son niveau d'huile après une vidange. Pourtant, il est impératif justement de vérifier son niveau d'huile après cette opération de maintenance pour être certain par exemple de l'absence de fuite au bouchon de vidange (mauvais état du joint, montage incorrect du filtre à huile), mais aussi que l'huile est parfaitement adaptée. Tout changement de qualité ou de marque d'huile doit être particulièrement surveillé.

Ajouter la même huile que celle qui est déjà dans le moteur

Si votre niveau contrôle est en dessous de son niveau normal, vous devez donc le compléter, mais en procédant par petites quantités et en attendant que le niveau se stabilise, après 5 minutes et sans faire tourner le moteur.
Pour un complément, utilisez uniquement la même huile que celle qui est déjà dans le moteur. En dépannage, vous pouvez utiliser une autre huile, mais de même grade (10w40 par exemple) et de même qualité. L’utilisation d'une huile différente se réserve lorsque le niveau est vraiment trop bas.

1 2


Lundi 22 Juin 2015
Permis Pratique



Conduite | Pratique | Entretien Moto | Equipement Moto et Pilote | Technologie moto | Essais motos A2 | Guide d'achat A2 | Assurance moto A2 | Culture Moto





Recherche

Zone de Téléchargement




pub