Permis Pratique

Le bridage du permis moto A2 : génial ou rabat-joie ?


Depuis le 3 juin 2016 et alors que tous les nouveaux motards doivent obligatoirement passer deux ans au moins par le permis moto A2, limitant la puissance à 47 ch, Permis Pratique à voulut savoir exactement ce que valait ces motos pour ce permis A2 et ce qu'elles pouvaient faire réellement. Exemple avec la Suzuki SV650, notre Moto de l'Année A2 qui démontre finalement d'excellentes qualités pour débuter en sécurité tout en étant aussi amusante à conduite et même passionnante à piloter.


Pour beaucoup, le permis moto A2 et sa généralisation à tous (moins de 24 ans ou pas) est vécue comme une sanction, dans la réalité, les choses sont plus nuancées. Tout d'abord, cette règlementation clarifie une situation qui existait déjà en réalité. Les assureurs spécialistes du risque deux-roues n'assurant pas n'importe quoi pour les nouveaux motards. Jusqu'à maintenant, il n'était déjà pas question d’accéder à une Super Sportive avec un nouveau permis moto, l'expérience plus que l'âge est depuis bien longtemps indispensable.
Il faut préciser également que l'ancienne règlementation (avant 2013) imposait un bridage pour les jeunes permis à 25 kW soit 34 ch qui a laissé un très mauvais souvenir. Clairement trop restrictif et transformant les motos en véritables « poumons » lent, pas amusant et quasi dans l’incapacité de s’insérer dans la circulation. Le 34 ch n'existe plus depuis trois ans et c'est réellement une bonne chose, mais sa mauvaise perdure encore aujourd'hui indéniablement.

Les mauvaises expériences du bridage en France

Le point fondamental est que le permis moto A2 permet l'accès à des motos de 47,5 ch (35 kW) ce qui représente 40 % de puissance en plus des 34 ch et ce surplus change tout ! Les nouvelles motos A2 s'intègrent dans la circulation, peuvent tenir le rythme sur les voies rapides et sont clairement amusantes à conduire en générant les sensations indissociables d'une vraie moto, même si ces dernières sont limitées. La modernité à également du bon et alors que les anciennes 34 ch disposaient généralement de carburateurs, les nouvelles motos sont plus légères et toutes équipées d'injection, et enfin les bridages sont électroniques et beaucoup mieux réalisés en réduisant uniquement la puissance à haut régime, mais en offrant une bonne disponibilité à bas régime c'est-à-dire, dans la phase d’utilisation la plus courante. Résultat des courses, à chacun de nos essais des nouvelles motos A2, nous avons été agréablement surpris par l'agrément offert au guidon. Enfin, la généralisation du permis A2 pour tous s'intègre dans un changement plus vaste de la règlementation sur la puissance des motos et notamment la fin de la limite à 100 ch. En effet, depuis 1985, la France et elle seule limitait la puissance à 100 ch alors que les autres pays avaient droit aux motos full power de 200 ch ou plus. Motos et bridages n'ont jamais fait bon ménage en France, au point d'y avoir provoqué un syndrome (à juste titre) qui perturbe aujourd'hui aussi l'image du permis A2. La puissance des motos n'est plus limitée en France depuis 2016, si ce n'est pour débuter. La règlementation semble tout de même plus logique en adoptant une perspective globale.

Un test dynamique inédit

En bref, si à la rédaction de Permis Pratique nous sommes convaincus que les motos A2 offrent finalement un potentiel intéressant, il fallait encore le mesurer et le comparer. Direction notre circuit d'essai avec une Suzuki SV650, la moto de l'année du permis A2 équipée pour l’occasion d'une V-Box Racelogic permettant de mesurer précisément par GPS ses performances réelles avec les 76 ch d'origines, mais aussi son bridage électronique à 47 ch. La facilité avec laquelle il est possible de brider en A2, la Suzuki permet ainsi de réaliser pour la première fois ce comparatif A2/A et passer ainsi des 47,5 ch du permis A2 aux 76 ch de la SV650 non bridée.


Même performances à bas régime !

Le résultat de nos mesures est étonnamment clair et si la puissance est réduite de 30 ch, la qualité du bridage permet de conserver une moto agréable et performante à bas régime. Par exemple, sur l'exercice de la reprise de 50 à 90 km/h, notre Suzuki SV mutante (A2 /A) réalise pratiquement la même performance chiffrée. Ce n'est pas rien, surtout qu'à l'usage, la différence de quelques dixièmes est imperceptible. Une bonne chose, car l'exercice de la reprise de 50 à 90 km/h est celui de l'usage quotidien et correspond à une utilisation sur la route.

Mercredi 29 Mars 2017
Christophe Harmand



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 18 Juillet 2017 - 12:21 Yamaha 700 XSR A2 : La guerre des mondes

Mardi 18 Juillet 2017 - 12:20 BMW F800R : A2 - High-Tech


Conduite | Pratique | Entretien Moto | Equipement Moto et Pilote | Technologie moto | Essais motos A2 | Guide d'achat A2 | Assurance moto A2 | Culture Moto






Le Permis moto en vidéo

Découvrez toutes les nouvelles épreuves du permis moto depuis 2013 en vidéos présentées par Thierry Le Pallec qui a élaboré une grande partie des nouveaux parcours pour la DSCR et Mathieu Lagrive, quatre fois champion du monde d'endurance, mais aussi jeune permis sur la route.

Permis Pratique