Permis Pratique

Kawasaki ER-6 : Un excellent choix pour une moto A2 d’occasion


La Kawasaki ER-6 se trouve facilement sur le marché de l’occasion avec des tarifs attractifs et permet de bien débuter avec un permis A2. Attention, tous les exemplaires ne répondent pas à la catégorie A2 et certains seulement peuvent offrir un bridage à 47 ch. Attention également, il y a des points techniques à surveiller.


La Kawasaki ER-6 a été retirée du catalogue Kawasaki en 2016 après 10 ans d’une belle carrière commerciale pour laisser sa place à la Z650 qui a conservée pratiquement le même moteur. Notre ER-6 est donc encore aujourd’hui une excellente première moto surtout que sur le marché de l’occasion, elle se retrouve à des prix très abordables qui débutent à 1 200 €. De beaux exemplaires récents et peu kilométrés pour un budget à partir de 1 800 € – 2000 €. Facile à conduire pour un nouveau permis A2, elle offre néanmoins le dynamisme des motos de sa génération. Sa conception du début des années 2000 se ressent essentiellement par un poids (200 kilos env.) plus important que les A2 de dernière génération. Pour rester dans la famille Kawa, la Z 650 (sa remplaçante) est plus légère de 15 kilos. Il existe deux versions avec la ER-6 N (Naked) pour le roadster et la ER-6 F (Fairing) la version carénée. L’ER-6 possède encore aujourd’hui une grande qualité, avec un vrai confort avec une selle épaisse et une bonne protection (même en version N), grâce à un petit saut de vent efficace. En version débridée, l’ER-6 développe 72 ch.

Attention, toutes les ER-6 ne sont pas bridables à 47 ch (35 kW)

Le point important à connaître et à vérifier impérativement avant d’acheter une ER-6 est que seuls les modèles entre 2012 et 2016 peuvent êtres bridés à 35 kW (47 ch), le maxi pour le permis A2. Les modèles plus anciens entre 2006 et 2012 sont également bridables mais à seulement 25 kW (34 ch), comme la réglementation sur les permis moto avant 2013. Ils sont néanmoins conduisibles avec un permis A2 mais trop peu puissants pour être amusant ou simplement agréables à conduire. Donc si vous envisagez l’achat d’une ER-6 préférez nettement les modèles entre 2012 et 2016, les modèles d’avant sont d’ailleurs beaucoup moins bien côtés, pour les identifier voici les types exacts que vous retrouverez à la fois sur le certificat d’immatriculation (la carte grise) et sur la plaque du cadre.

ER-6N (2012 – 2016) KAER650EEDA (sans ABS) ou JKAER650EFDA (modèle ABS)
ER-6 F (2012 – 2016) JKAEX650EEDA (sans ABS) ou JKAEX650EFDA (modèle ABS)
Ces types permettent d’identifier la ER-6 convoitée et savoir si en cas de bridage vous aurez 47 ch ou 34 ch.

Attention, ces types « mines » ne permettent pas d’identifier la présence ou non du bridage, car le certificat d’immatriculation mentionne MTT2, dans tous les cas depuis 2012 l’identification MTT1 indiquant uniquement le bridage en 25 kW (34 ch) sur les anciennes ER-6 avant 2011. Sur ce point c’est carrément l’administration qui en est coupable.
Toutes les ER-6 (2006 -2016) disposent d’un bridage mécanique qui revient de 120 à 150 €, (pièces, M-O, et attestation administrative), le débridage est légèrement moins cher (pas de pièce nécessaire) et reste toujours possible.

Une très bonne fiabilité

La Kawasaki ER-6 est globalement très fiable et elle n’a connu en France que deux campagnes de rappel sur toute sa carrière et encore pour des problèmes ultras mineurs (repose-pieds arrière en 2012) et freins arrière en 2010. Son moteur est particulièrement solide, donc pour un achat d’occasion vous devrez vérifier essentiellement le soin apporté à l’entretien notamment au niveau des vidanges régulières et avec un filtre à huile d’origine Kawasaki de préférence. Traquez également les traces de chutes en regardant les embouts de guidon, de levier et des repose-pieds. Comme toutes les Kawasaki, l’ER-6 présente une finition de belle facture et supporte ainsi bien le poids des années. Comme c’est une moto un peu lourde, le kit chaîne (la chaîne de transmission, le pignon et la couronne) s’use rapidement, vérifiez ce point en regardant la tension de la chaîne et sa position dans les repères sur le bras oscillant. Des pneumatiques très récents de l’année et en bon état est un plus indéniable sur une occas.
ER6N jaune 1(1024x781)
  • ER6N jaune 1(1024x781)
  • ER6N moteur droit(1024x781)
  • ER6N profil gauche(1024x769)
  • ER6N skin(1024x781)
  • ER6N jaune 2 (1024x781)

L’avis de Permis Pratique

Encore techniquement et esthétiquement dans le coup, la Kawa ER-6 est une excellente moto pour débuter après le permis. Un peu lourde mais confortable. Préférez toujours les exemplaires les plus récents et qui disposent d’un bridage à 47 ch. Ou les premiers modèles pour les petits budgets et à acheter donc en connaissance de cause. Préférez aussi les modèles qui disposent du freinage ABS, un vréritable atout pour la sécurité.

Jeudi 14 Novembre 2019
Christophe Harmand



Conduite | Pratique | Entretien Moto | Equipement Moto et Pilote | Technologie moto | Essais motos A2 | Occasions A2 | Guide d'achat A2 | Assurance moto A2 | Culture Moto



pub


Recherche

Zone de Téléchargement






pub