Permis Pratique

KTM 390 Duke : Ma première KTM


La 390 Duke fait bien partie de la famille du permis A2, mais aussi de la famille KTM. Avec elle, donc, tout sent bon l’arsouille et à l’essai, cela se vérifie, la petite Duke permet de débuter, enfin pour les plus turbulents des nouveaux permis.


La partie la plus fun de la Duke 390 vient de ses entrailles. Son monocylindre de 373.2 cm³ développe 32 kW, soit 43.5 ch. Le petit mono monte à une vitesse folle dans les tours, à tel point qu’il faut le tenir à l’œil pour ne pas rester trop longtemps en zone rouge. C’est simple, rien que pour ses accélérations et la mélodie délivrée, on irait bien rouler, juste comme ça pour le plaisir. Quelle pêche ! Bon, du coup, on est obligé de changer souvent de rapport, c’est pardonné, ne l’oublions pas on est sur un mono. Heureusement, la boîte suit sans sourciller et l’anti-drible dans la transmission veille pour éviter de bloquer la roue en redescendant les rapports.



De quoi s’éclater !

Associez ce pétillant moteur avec son poids plume de seulement 149 kg et vous avez une vraie petite bombe dans les mains. Débutants du permis A2, méfiez-vous, restez humbles, la bête pourrait vous désarçonner d’un coup de gaz un peu trop violent. Je plaisante, mais pas trop, elle est vraiment fun, saine avec sa partie cycle au top, mais il ne faut pas non plus faire n’importe quoi, elle reste pointue. Si l’accélération est son gros point fort, elle ne peut pas briller partout. Ah bien sûr, elle monte à 130 km/h, mais pas plus, il ne faut pas trop lui en demander. En même temps, on n’est pas censé rouler plus vite dans nos contrées, mais un bon vent de face et voilà un abonnement à la file de droite pour notre sportive. Tant que je vous parle moteur, sa consommation est une bonne surprise. La petite Duke consomme à peine plus de 4 litres aux cent… encore un vrai plaisir au prix actuel de l’essence.
Pour le freinage, KTM ne fait pas non plus les choses à moitié. À l’avant on ne retrouve qu'un disque de 320 mm avec étrier radial à 4 pistons et un ABS Bosch de dernière génération. Sur ce point, c’est surtout apprendre à doser qu’il vous faudra parce que l’ensemble freine fort et avec une moto aussi légère, les freinages doivent être précis. En bref, avec de l’expérience à vous les freinages de trappeur !
Petite astuce pour la rendre encore plus fun, vous pouvez non seulement déconnecter l’ABS (ce qu’on ne conseille pas), mais vous avez aussi le programme « supermoto » qui va le désactiver uniquement sur l’arrière. Et du coup, à vous l’apprentissage de la glisse.

En action, jamais ennuyeuse, la Duke assure les sensations fortes ! Au final on en oublierait presque son manque de protection, son manque d’allonge sur le dernier rapport, sa selle un peu ferme, enfin tout ce qu’on pourrait bien lui reprocher histoire de ne pas vous dresser un tableau idyllique. Avec une selle à 830 mm, elle ne sera pas la plus accessible, du moins pour les plus petit(e)s, essayez là avant de craquer.

Ultra geek et même connecté

À peine installé sur la selle, on remarque d’entrée le superbe écran TFT. Non seulement il reste complet, mais on peut également le paramétrer comme on veut, il change de couleur en fonction de la luminosité et le compte-tour se teinte de rouge à l’approche de la zone rouge. Certains sont peut-être contre le digital, mais il faut reconnaître que celui-ci se montre lisible et efficace. De plus, il suffit d’utiliser les boutons à la poignée gauche pour naviguer dans les menus. Faites plutôt ça à l’arrêt, ça vous évitera d’être distrait. Il peut aussi être connecté sans fil avec votre smartphone pour vous afficher les appels entrants et les SMS, je vous l’avoue, on n’a pas testé cette fonction, mais elle est bien prévue sur la moto.

L’avis de Permis Pratique

Pour 5 650 € de base, vous avez entre les mains de quoi apprendre à rouler, apprendre à vous marrer au guidon d’une vraie moto et de profiter d’une très bonne partie cycle. Reste toutefois une mise en garde à faire (oui mon côté vieux grincheux), elle a du pep's la petite et si vous ne vous maîtrisez pas un peu, genre foufou au guidon, les accélérations de la Duke 390 risquent de vous surprendre.

Essai réalisé par notre partenaire Objectif moto, retrouvez l’essai complet ici.

Dimanche 18 Novembre 2018
Sylvain R - Objectif Moto



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Septembre 2018 - 16:20 Essai Honda CB300R : Nanotechnologies


Conduite | Pratique | Entretien Moto | Equipement Moto et Pilote | Technologie moto | Essais motos A2 | Guide d'achat A2 | Assurance moto A2 | Culture Moto





Recherche

Zone de Téléchargement




pub