Permis Pratique

Déconfinement : l’incroyable foutoir sur la validité des contrôles techniques auto


Vous deviez passer le contrôle technique automobile pendant le confinement, vous avez d’abord entendu parler d’un délai de 3 mois, puis d’une date butoir au 24 juin, tout cela était vrai mais ne l’est plus, la dernière idée est d’instaurer finalement une date flottante à calculer soi-même, vous avez bien lu ! Plus que jamais, l’automobiliste français assiste impuissant mais en se marrant à un naufrage intellectuel de son administration déconfinée.


Vous deviez passer votre contrôle technique auto pendant le confinement, malheur à vous ! Vous êtes dans de beaux draps et désormais la proie d’une administration schizo. Troisième modification du bazar, et attention cette fois c’est punky, il vous faut désormais calculer une date de report maxi en comptant le nombre de jours entre le 12 mars et la date prévue initialement pour votre contrôle et ajouter ce nombre de jours à la date du 23 juin et obtenir ainsi la nouvelle date maxi de report pour passer votre CT.
À titre d’exemple et juste pour se marrer, votre contrôle technique était valable jusqu’au 21 avril 2020 en plein confinement. Depuis le 12 mars, avec un calendrier en main vous comptez 40 jours que vous ajoutez ensuite à la date du 23 juin et vous obtenez le dimanche 2 août, le lundi 3 août votre CT n’est plus valable. Autre méthode, pas forcément plus simple, il faut ajouter 104 jours à la date de validité de votre CT.

Seuls les contrôles prévus entre 12 mars et le 23 juin bénéficient du report

Le report maxi concerne les contrôles devant être réalisés avant le 23 juin 2020, ce qui permet alors un report jusqu’au 5 octobre 2020. Néanmoins pour les contre-visites qui devaient normalement être réalisées pendant la période du 12 mars au 23 juin, le report maxi est fixé au 23 août dernier délai.
Le merdier pourtant éphémère est si complexe que les enseignes de contrôles techniques développent des calculateurs de date de report sur leur site internet.
En 2018, la sévérisation du contrôle technique était déjà l’une des raisons de la crise des gilets jaunes par une orientation anti-voiture à peine masquée. Cette nouvelle démonstration de la part de l’administration ne va pas encore réconcilier une bonne partie des Français avec ce contrôle technique déjà ultra sévère et cher.

Mercredi 3 Juin 2020
Christophe Harmand



Dans la même rubrique :
< >

Conduite | Pratique | Entretien | Technologie Auto