Quantcast
Permis Pratique

Changer une roue : les dix règles d’or pour ne jamais galérer


Aujourd’hui, même si beaucoup de véhicules disposent que d’un kit anti-crevaison, certains sont encore équipés d’une vraie roue de secours ou d’une roue galette qu’il faut savoir mettre pour se dépanner en cas de crevaison, voici 10 conseils pour savoir changer une roue crevée.


Sur le bord d’une route, le danger est omniprésent, alors assuré d’abord votre sécurité en choisissant un endroit sûr et plutôt à l’écart de la voie de circulation. Si votre roue est crevée, mais pas complètement dégonflée, vous avez encore la possibilité de rouler quelques kilomètres (de 5 à 15 km/h parfois) et cette distance courte vous permet généralement de trouver un centre auto, un garage, une solution de réparation professionnelle ou de vous mettre au minium dans un endroit sécurisant.
Si vous n’avez pas le choix que de vous arrêter sur le bord d’une route, pensez à revêtir un gilet réfléchissant, allumer vos feux de détresse et mettez le triangle de signalisation à environ 30-40 mètres en amont de votre véhicule et surveillez continuellement la circulation.

Les 10 règles d’or

  1. Garez-vous sur une surface plate et dure : évitez à tout prix les pentes (ou vous verrez votre voiture partir sans vous) et les sols en terre puisque sous le poids du véhicule, le cric s’enfoncera à l’intérieur
 
  1. Ne prenez jamais de risque sur une autoroute : une fois arrêté sur la bande d’arrêt d’urgence, inutile de s’exposer au danger, il est préférable d’appeler les secours.  
 
  1. Vérifier que vous possédez tout le matériel nécessaire dans le véhicule à savoir la roue de secours ou galette (la galette est plus petite que la roue initiale et limitera la vitesse d’usage à 80km/h et la roue de secours sera quant à elle pratiquement identique au pneu crevé et ne sera tolérée que le temps du remplacement), un cric et une clé adaptée pour dévisser la roue. Placez-les à côté de la roue à changer pour tout avoir à porter de main.
 
  1. Penser à serrer le frein à main et enclencher la première vitesse avec une boîte manuelle ou mettre la position P « parking » sur une boîte automatique.
 
  1. Enlever l’enjoliveur si la roue en possède un.
 
  1. Desserrez les boulons : avec la clé démonte-roue, desserrez les boulons dans le sens contraire des aiguilles d’une montre d’environ 2 tours de clé (les boulons sont seulement à débloquer et pas à enlever). Si vous n’y arrivez pas, placez votre pied sur la clé et forcez avec votre point du corps.
 
  1. Repérer les points de levage : le cric ne peut être posé n’importe où, il faut repérer l’un des quatre points de levage sous le châssis. Il forme une encoche en bas de la carrosserie. Le manuel de bord ou de l’utilisateur les indique clairement.
 
  1. Vérifier que la roue de secours soit gonflée, c’est un grand classique, mais comme les pressions des roues de secours ne sont jamais vérifiées et c’est une erreur, elles sont en général très dégonflées. Ce serait dommage de monter une autre roue à plat également.
 
  1. Monter la roue de secours en appliquant les indications à l’inverse : positionnez la roue, serrez les écrous autant que possible dans le sens des aiguilles d’une montre, actionnez le cric pour que la voiture regagne le sol, serrez une nouvelle fois suffisamment les écrous (pas trop fort, pensez à la prochaine fois que vous devrez les démonter) !
 
  1. Ne pas hésiter à demander de l’aide si vous vous retrouvez en difficulté ou bien appeler l’assistance de votre contrat d’assurance (solution gratuite) qui enverra un dépanneur.

Changer une roue n’est pas une opération facile, c’est dangereux, salissant, physique (une roue standard pèse déjà 15-20 kilos), n’hésitez surtout pas à appeler votre assistance ou un dépanneur surtout la nuit, ou sous la pluie. En réalité change une roue n’est pas une opération à la portée de tous.

Lundi 22 Novembre 2021
Camille Stahl-Thévenon



Conduite | Pratique | Entretien | Technologie Auto