Permis Pratique

COVID-19 : Pourquoi faut-il préférer la conduite accompagnée !


Les fermetures des centres d’examen et des auto-écoles ont donné un coup d’arrêt net à la filière de délivrance des permis de conduire auto en France. Alors que la question actuelle semble être le choix entre une auto-école en ligne et une auto-école ayant pignon sur rue, il est préférable de se poser la question de la conduite accompagnée qui sera la formule gagnante pour la fin de l’année 2020 et les suivantes, et voici pourquoi.


Avec les mesures de confinement et la fermeture depuis le 16 mars des centres d’examen du permis de conduire mais aussi des auto-écoles, plus aucune possibilité d’apprendre à conduire et d’obtenir ce droit par la délivrance d’un permis B (auto). Si les auto-écoles en ligne enregistrent des inscriptions, il faut bien comprendre néanmoins que seul l’apprentissage du code est possible en réalité et uniquement en ligne, car pour le reste en ligne ou physique, les moniteurs ne peuvent plus donner de leçon de conduite et dans tous les cas il n’y plus d’examens, plus d’inspecteurs, le passage du permis de conduire est impossible.

L’après-crise, déconfinement et remise en route de la filière du permis

En résumé, la question de l’auto-école en ligne ou non est sans doute en trompe-l’œil, de plus à la remise en fonction de toute la filière et des centres d’examen, la désorganisation risque d’être importante et les places d’examen pourraient redevenir une denrée rare et ce pour tout le monde bien évidemment. Le passage du code ETG qui très largement privé ne devrait pas être pénalisé pour sa part, le nombre de places proposé est conséquent et pourra encaisser une affluence importante de candidats fraîchement déconfinés. En revanche pour les cours de conduite au volant d’une voiture, les plannings des auto-écoles en ligne risquent de connaître une forte affluence. La rupture dans la chaîne de délivrance des permis aura des conséquences importantes à l’avenir. En réalité, la fin du confinement signifie sans doute le début des vraies galères dans l’obtention des permis.

La formule de l’AAC gagnante, mais pas universelle non plus

La conduite accompagnée l’AAC présente de sérieux atouts en 2020, en permettant l’apprentissage de la conduite dès 15 ans, soit en offrant plus de trois ans afin d'’étaler la formation dans le temps. Avant de prendre de volant, le candidat devra réaliser sa formation initiale de 20 heures de conduite, en auto-école, exactement comme la filière traditionnelle, avant de compléter son apprentissage « à la maison » et éviter ainsi les problèmes de disponibilité de cours et d’examen. Si l’AAC semble être la bonne formule, elle n’est pas universelle non plus et se destine à des familles pouvant la mettre en place. À noter que pour les plus de 18 ans, le principe de l’AAC se retrouve globalement dans celui de la conduite supervisée, une autre formule à prendre en compte en 2020.

En réduisant le nombre d’heures de conduite, en augmentant ses chances le jour de l’examen et en étalant la formation dans le temps, la conduite accompagnée est sans aucun doute la formule désormais à privilégier. Enfin, l’intérêt pour le permis de conduire retrouve des couleurs, après les grèves de décembre 2019 et la crise sanitaire de 2020, l’autophobie a cédé à une nouvelle réalité, celle des besoins en déplacement individuel sûrs et pratiques.

Mardi 7 Avril 2020
Christophe Harmand



jusqu' à 14 ans | A partir de 14 ans | A partir de 15 ans