Permis Pratique

A2 Kawasaki Z 400 : la boule de nerf de l’A2

Essai Kawasaki Z 400 2023


Alors qu’elle avait disparu du catalogue Kawasaki, le roadster Z400 est de nouveau disponible depuis cette rentrée 2022, retour sur cette petite moto, même dans l’univers de l’A2 qui est peut-être la plus efficace, mais qui n’est pas universelle par son petit gabarit.


Posée sur sa béquille, la nouvelle Z400 fait indéniablement super compacte, presque petite, a l’heure où toutes les motos A2 essayent surtout de paraître plus grosses, la Z400, ne triche pas, elle fait rikiki ou presque, mais avec de très gros points forts du côté de la fiche technique, par exemple avec ses 167 kilos, elle est plus plus légère que la Honda CB500F (189 kilos), sa concurrente directe. Vous avez bien lu, 22 kilos de moins et alors que la Kawasaki développe pratiquement la même puissance : 45 ch face aux 47 ch de la Honda. De plus, cette puissance maxi est atteinte à 10 000 tr/min, quand la Honda pointe à 8 600 tr/min.
En résumé, le moteur A2 de la Kawasaki est une boule de nerf qui adore les montées en régime, il est néanmoins disponible à bas régime, assez pour être très tolérant avec les débutants. Pour la petite histoire, la première Z400 de 2018 avait disparu du programme européen depuis deux ans, car il ne répondait pas à la norme Euro5, ce qui est désormais le cas, sans autre changement technique.

Z400 2023 A2 2
  • Z400 2023 A2 2
  • Z400 2023 A2 3
  • Z400 2023 A2 4
De nouveau homologué, ce moteur n’a rien perdu de sa fougue, il offre aussi un truc en plus avec une sonorité rageuse dans les tours, résultat, il est presque "pousse-au-crime" et incite à être cravaché juste pour le plaisir. Croyez-le ou non, mais avec la Z400, il faut une bonne dose de self-control. Néanmoins, il est évident que ce moteur est toujours aussi pointu et impose d’être en permanence sur le bon rapport, une cassure de rythme et vous voilà dans l’obligation de rentrer deux ou trois rapports, en résumé, vous allez beaucoup jouer du sélecteur au point de devenir un fumeur de « shift ». La nouvelle démultiplication finale plus courte et différente de la 400 Ninja pousse à l’extrême l’utilisation de la boîte, trop peut-être.

Ultra performante et tout de suite !

La Z400 est peut-être la plus passionnante des A2 pour faire sa période probatoire de deux ans. Vous avez tout de suite une moto amusante et très performante, une vraie machine à sensations sans attendre plus gros. Dans le même temps, pas de possibilité d’évolution après l’A2, à l’inverse des 650 plus lourdes et bridées dans l’A2 c’est tout à fait recevable et une question de préférence personnelle.
 

Entre le poids plume et la puissance tonique, la Z400 est véloce et logiquement elle est ultra maniable également. Universelle avec une hauteur de selle basse de 785 mm avec en plus une moto étroite, elle se pilote très facilement en ville et se montre toujours rassurante pour un permis moto débutant. En action sur une route sinueuse, la fourche peut apparaître un peu souple surtout pour les grands gabarits, mais son freinage est facile et rassurant et la commande d’embrayage ultra légère, à défaut d’être progressive. En matière d’aspects pratiques, la formule du roadster n’est déjà pas une invitation au voyage, mais avec la Z, vous devrez aussi composer avec quelques petits défauts, comme les rétroviseurs vraiment trop étroits pour être rassurants, un ordinateur de bord qui demande de choisir l’affichage de l’horloge ou de la conso et l’absence de leviers réglables. Néanmoins, avec un réservoir de 14 litres et une consommation mini de 4,2 l en conduite « débutante », la Z400 s’offre une autonomie bienvenue de plus de 300 kilomètres, le coût carburant reste minime, et elle rentre évidemment dans les centre-villes et autres ZFE.

L'avis de Permis Pratique

Vendue désormais 6 500 € et alors que l’ancienne s’échangeait pratiquement 1 000 € de moins il y a deux ans, la Z400 est une moto A2 ultra performante et amusante grâce à sa puissance et à son poids plume. En revanche, cette boule de nerf ne se sépare pas d’un aspect de petite moto qui ne pourra pas séduire les grands gabarits ni les clients qui arrivent tard à la pratique de la moto, pas grave, le catalogue Kawasaki regorge d’autres modèles pour cette clientèle. En revanche, pour les jeunes et nouveaux motards privilégiant les sensations, la Z400 est un choix évident, mais la Ninja 400 est encore plus séduisante

Les points forts
  • Maniabilité géniale
  • Performances en A2
  • Facilité d’accès et de conduite

Ses petits défauts
 
  • Tarifs assurance prohibitifs
  • Présentation parfois discutable
  • Rétroviseurs trop étroits
  • Utilisation intensive du sélecteur

Fiche technique Kawasaki Z 400 2023 A2

  • 2 cyl. en ligne/ 399cc/ 6 rapports
  • 45 ch à 10 000 tr/min
  • 37 Nm à 8 000 tr/min
  • Hauteur de selle 785 mm / 167 kilos
  • Réservoir de 14 litres

Lundi 17 Octobre 2022
Permis Pratique



Dans la même rubrique :
< >

Essais motos A2 | Conduite | Pratique | Entretien Moto | Equipement Pilote | Technologie moto | Occasions A2 | Guide d'achat A2 | Assurance moto A2 | Culture Moto