Permis Pratique

Le gonflage des pneus à l'azote... du pour et du contre !


Le gonflage des pneus à l’azote est proposé par les professionnels et les centres auto pour limiter les pertes de pression et donc les fréquences de vérification.


Le gonflage des pneus à l'azote... du pour et du contre !
Cette technique utilisée pour le gonflage des pneumatiques des avions de ligne et en compétition automobile limite les pertes de pression dans le temps, certaines enseignes annoncent jusqu'à 4 fois moins de perte de pression.

Dans la théorie, le gonflage à l’azote offre un bénéfice technique intéressant, mais dans la pratique l’intérêt est plus contrasté.
D’une part, s’il réduit les pertes de pression, il ne les évites pas totalement et donc une vérification régulière de vos pneus reste toujours indispensable, même si elle plus espacée. De plus avec des pneus à l’azote, plus question d’utiliser n’importe quel gonfleur, il devient alors impératif de s’adresser à un professionnel qui possède un gonfleur azote.

Au sein de la rédaction de Permis Pratique, le gonflage azote a été testé sur deux ans sans recueillir un succès unanime, exception faite pour les pneumatiques modernes avec des dimensions de taille ultra basses qui conservent une meilleure tenue à la pression dans le temps, et pour les pneus peu utilisés et stockés longtemps par exemple sur les voitures anciennes ou les remorques.

Dans le cas d’un usage quotidien ou régulier et avec des pneumatiques de dimensions communes, le bénéfice est apparu beaucoup moins évident notamment à cause de la contrainte de vérifier la pression uniquement avec ledit gonfleur azote, ce qui représente une vraie perte de temps par rapport à la simple vérification en station-service, et ce même beaucoup plus espacée.

Conclusion

Le gonflage azote est une histoire de convictions personnelles, il est loin d’être indispensable, surtout pour celui qui vérifie régulièrement ses pressions.

D’un autre côté, il permet techniquement de réduire la fréquence de vérification pour les pneus aux dimensions modernes et ceux qui roulent peu, un avantage qui n’est pas négligeable.

A retenir :

Le gonflage à l’azote c’est :
  • Limiter les pertes de pressions et donc les fréquences de vérification
  • Un bénéfice nul pour ceux qui vérifient régulièrement la pression de leurs pneus
  • Un tarif de 12 à 15 euros pour le gonflage, la vérification de la pression est généralement gratuit.
  • L’obligation d’utiliser un gonfleur azote pour la vérification.

Adressez-vous à de vrais professionnels !

Lors de l’essai du gonflage azote, nous avons emmené une de nos voitures cobayes dans un centre auto (Autobacs) pour découvrir un certain manque de professionnalisme de l’enseigne.

Par exemple, pour enlever l’air du pneu, l’intervenant a simplement déposé les valves pour laisser l’air s’échapper et mettre le pneu à plat au risque de le déformer et d’endommager sa carcasse.

A notre protestation, il a répondu que le cric n’était pas dispo ! Bref, 15 minutes pour trouver une simple chandelle et faire les choses correctement pour les trois autres. Il est évident qu’un tel procédé présente beaucoup plus de risques que de bénéfices d’un gonflage à l’azote.

Adressez-vous toujours à un vrai professionnel du pneumatique pour un gonflage azote dans les règles.

Azote de 78 à 100 % !

L’azote est déjà contenu dans l'air à hauteur de 78 %.

Passer à 100 % présente l’avantage d’éliminer surtout l’humidité et les traces d’huiles que contient l’air comprimé à la sortie du compresseur, ce qui semble être LE véritable avantage de la formule.

Samedi 30 Juin 2012
© Permis Pratique



Dans la même rubrique :
< >

Conduite | Pratique | Entretien | Technologie Auto



Le Permis moto en vidéo

Découvrez toutes les nouvelles épreuves du permis moto depuis 2013 en vidéos présentées par Thierry Le Pallec qui a élaboré une grande partie des nouveaux parcours pour la DSCR et Mathieu Lagrive, quatre fois champion du monde d'endurance, mais aussi jeune permis sur la route.

Permis Pratique



Recherche