Permis Pratique

Frein moteur  : Bien le comprendre pour bien l'utiliser


C'est quoi exactement le «  frein moteur  », et à quoi sert-il ? Tous les candidats au permis de conduire, sans exception, ont été confrontés à ces interrogations. Voici enfin révélés tous les secrets du frein moteur.


Frein moteur  : Bien le comprendre pour bien l'utiliser
Le questionnement autour du frein moteur est normal et logique, il faut dire que sa dénomination est confuse en associant deux termes « frein » et « moteur », symboliquement opposés dans l'imaginaire de la conduite et donc chez les jeunes conducteurs.

C'est quoi ?

Le frein moteur est en réalité un simple phénomène mécanique provoqué automatiquement par le moteur lui-même. Ce phénomène s'obtient uniquement en roulant et après avoir relâché la pédale d'accélérateur. Dans le détail, le frein moteur est en réalité ce qui se passe quand vous n'accélérez plus, c'est une décélération automatique et naturelle provoquée par le moteur qui donne une impression de freinage. Pour mieux comprendre ce phénomène, imaginons que vous roulez à 90 km/h sur une route sur le cinquième rapport (cinquième vitesse). Vous enlevez simplement votre pied droit de la pédale de l'accélérateur, votre voiture ne va pas tenir sa vitesse de 90 km/h mais elle va être ralentie et freinée alors que vous n'avez pas encore touché la pédale de frein, ce phénomène est celui du frein moteur. Une notion importante : pour avoir du frein moteur il faut que le véhicule roule, nous l'avons vu plus haut, mais il faut obligatoirement qu'une vitesse soit enclenchée. Une action sur la pédale d'embrayage ou le passage au point mort annulent immédiatement le phénomène de frein moteur, car ils désaccouplent la boîte de vitesses. il faut donc que le moteur soit obligatoirement « en prise » c'est-à-dire avec une vitesse enclenchée. De même l'enfoncement de la pédale d'accélérateur annule immédiatement le phénomène.

C'est le moteur qui freine dès que vous n'accélérez plus  !

Le frein moteur peut également se définir d'une autre manière : « c'est quand les roues de la voiture entraînent le moteur ». Quand vous accélérez, c'est le moteur qui entraîne les roues et délivre la force motrice au travers de la boîte de vitesses, mais quand vous relâchez complètement l'accélérateur, les roues entraînent alors le moteur, sur l'élan de la voiture.

Votre moteur, quand il ne produit pas de puissance, en absorbe beaucoup à cause de ses pistons qui continuent de monter et de descendre dans les cylindres et créent ainsi le phénomène de frein moteur. Autre particularité technique importante du frein moteur  : il ne consomme pas d'essence. À noter enfin que seules les boîtes de vitesses mécaniques permettent de le créer systématiquement. Sur les boîtes automatiques, le phénomène est très différent.
Frein moteur  : Bien le comprendre pour bien l'utiliser

Çà sert à quoi ?

En résumé, le frein moteur est donc cette impression de décélération lorsque l'on coupe les gaz ou l'accélérateur ; C'est évidemment une aide et un ami précieux pour la conduite quotidienne. Quand vous coupez les gaz, l'action suivante logique est celle du freinage. Eh bien le frein moteur anticipe « naturellement » cette action. De même, le phénomène est une aide précieuse, en limitant la sollicitation du système de freinage et donc l'usure des disques et des plaquettes, surtout qu'il ne consomme pas de carburant comme nous l'avons vu plus haut.

Sur toutes les vitesses, mais plus ou moins fort

Frein moteur  : Bien le comprendre pour bien l'utiliser
Le phénomène de frein moteur se retrouve sur tous les rapports de la boîte de vitesses : 1, 2, 3, 4, 5 et 6 mais son amplitude est très différente. Sur les premiers rapports 1 2 et 3 par exemple le phénomène est assez perceptible et puissant. Inversement sur les rapports supérieurs 4 5 et 6, il est moins marqué. Quand vous avez rétrogradé, vous allez donc être confronté à un phénomène de frein moteur de plus en plus important. L'aide du frein moteur pour un ralentissement est si précieuse et économique qu'il est préférable de rétrograder plutôt que laisser la voiture au point mort et utiliser uniquement les freins pour ralentir.

Le frein moteur est indispensable au quotidien

À noter enfin qu'il existe une grande disparité d'une voiture à l'autre. De même, le phénomène de frein moteur est beaucoup plus puissant quand le moteur tourne à des régimes élevés plutôt qu'aux régimes proches du ralenti.
Si vous maîtrisez parfaitement la notion de frein moteur vous allez rapidement vous apercevoir que c'est une aide précieuse et très efficace pour la conduite quotidienne, notamment pour les opérations de rétrogradage et de freinage. Le frein moteur est enfin indispensable pour aborder les grandes descentes et limiter ainsi l'augmentation de la vitesse du véhicule. Le frein moteur est donc indispensable pour circuler sur une route de montagne et pour ceux qui tractent, c'est-à-dire qui tirent une caravane ou une remorque par exemple. Par l'ensemble de ces qualités, le frein moteur est un véritable outil efficace pour le conducteur. Il est donc indispensable de le connaître et de l'appréhender parfaitement.

Une notion importante pour le futur

Le frein moteur est enfin un phénomène d'avenir, car son principe et son incidence sur la conduite restent valables et s'amplifie même dans certains cas sur les voitures hybrides ou à récupération d'énergie. Si techniquement l'origine du phénomène est alors très différente, elle a en revanche, les mêmes conséquences pour la conduite quotidienne.

Samedi 25 Août 2012
Bruno Mecacci



Conduite | Pratique





Le Permis moto en vidéo

Découvrez toutes les nouvelles épreuves du permis moto depuis 2013 en vidéos présentées par Thierry Le Pallec qui a élaboré une grande partie des nouveaux parcours pour la DSCR et Mathieu Lagrive, quatre fois champion du monde d'endurance, mais aussi jeune permis sur la route.

Permis Pratique

Recherche