Permis Pratique

Corriger une position trop à droite sur la chaussée

Bien comprendre et trouver toutes les solutions.


Vous roulez trop à droite ? Rassurez-vous, c'est l'un des petits défauts classiques des conducteurs débutants. Permis Pratique vous livre toutes les astuces pour vous remettre à votre juste place.


Corriger une position trop à droite sur la chaussée

Vous avez des difficultés à trouver la bonne place sur la chaussée. Ce défaut est archi-classique, mais il est également stressant, car lourdement sanctionné le jour de l'examen. Pour mémoire, il est interdit de rouler sur la partie qui n'est pas réservée à son sens de circulation et d'empiéter sur les trottoirs. En pratique, rouler trop à droite est totalement logique et naturel pour un conducteur novice. Premièrement, il faut appréhender le gabarit de la voiture et prendre conscience que la position du conducteur est décentrée sur la gauche. En effet, si le conducteur était en position centrale dans la voiture, vous n'auriez sans doute aucun problème pour trouver le bon positionnement sur la chaussée. Ensuite, il se peut que vous ayez des réflexes de cyclistes ou de cyclomotoristes, habitués à tenir la partie la plus droite de la chaussée avec votre vélo ou votre scooter. Enfin, il y a très certainement la peur de percuter un véhicule circulant en sens inverse qui vous pousse à droite… Il faut dire que pendant les premières heures de conduite, croiser des véhicules sur sa route reste impressionnant. Là encore, vous êtes conditionné par le fait d'avoir circulé en voiture à la place du passager jusqu'à maintenant, et la perspective visuelle n'est plus du tout la même, les véhicules circulant en face étant logiquement beaucoup plus gros lorsqu’ils sont vus depuis la place du conducteur, mais rassurez-vous, il y a largement assez place, c'est un simple effet visuel.


Toutes des parades et les techniques pour trouver la position sur votre voie

Maintenant que les origines du problème sont parfaitement identifiées, voyons toutes les solutions pour y remédier.


Prendre conscience de son inconscient et l'effacer !

Si la peur et l'appréhension de percuter un véhicule venant en sens inverse est bien réelle lors des premières heures de conduite, elle est totalement infondée. Imaginez-vous réellement que les routes de France ne permettraient pas le croisement des véhicules ? Rappelez-vous que si la largeur de la chaussée est insuffisante pour permettre le croisement de deux véhicules, un sens unique de circulation est mis en place. Le Code de la route règle donc déjà cette question pour vous. En résumé, il faut effacer son inconscient et prendre conscience de sa place réelle et effective dans la circulation en disant par exemple : « je roule à droite dans une voiture avec une conduite à gauche et il y a toujours assez de place pour se croiser ». En réalisant cette petite gymnastique intellectuelle et personnelle, vous allez déjà faire 50 % du travail.


Relevez votre regard

Ensuite, afin de trouver la bonne place sur la chaussée, il faut impérativement travailler le regard et savoir où le porter. En formation, les élèves ont tendance à regarder juste devant la voiture, c'est une erreur très classique, alors qu’il faut regarder au loin. En augmentant votre champ visuel, vous trouverez plus facilement votre place exacte sur la chaussée.

Corriger une position trop à droite sur la chaussée

Trouvez des repères sur le pare-brise et dans l'habitacle

Une autre méthode consiste à identifier clairement des repères de position sur le pare-brise en utilisant par exemple le bord droit de la route (la ligne blanche, le début du goudron) ou la ligne axiale (la ligne séparant les deux voies de circulation). Dans ce dernier cas, en général votre position visuelle est au coin du pare-brise à gauche. Identifiez également toujours un point central c'est-à-dire au milieu de votre voie de circulation. Sur les voies de circulation larges, comme les voies rapides par exemple, l'identification d'un point central conjuguée avec un regard porté au loin est très utile. Le repère sur le pare-brise doit être ponctuellement contrôlé, afin de vérifier que votre position est la bonne (à la manière des contrôles de sécurité). Il faut avant tout privilégier le regard au loin, c'est pour cette raison que certains moniteurs préfèrent ne pas faire identifier par les élèves de point de repère dans l'habitacle. N'hésitez pas à partager ce sujet avec votre moniteur, car il est capable et formé pour vous donner la meilleure astuce qui réponde exactement à vos difficultés.


Une prise en main du volant trop crispée peut-être ?

Enfin, la prise en main du volant peut être responsable d'un mauvais positionnement sur la chaussée. Au début de la formation, tous les élèves sont stressés, ce qui se traduit par une crispation des mains sur le volant, c'est pratiquement inévitable. Pour y remédier, essayez de vous détendre et relâcher la pression sur le volant, elle est inutile et néfaste. Pour vous aider à relâcher la pression sur le volant, pensez à écarter les doigts et à pratiquer un peu de gymnastique avec les mains, à l'arrêt au feu rouge par exemple. La prise en main du volant doit être légère, rappelez-vous que votre direction est assistée et ne réclame pratiquement aucune force physique, mais plutôt des actions précises. Imaginez votre volant comme un joystick et non comme un outil de force.


Mardi 21 Août 2012
Gabriel Germain-Joubert



Conduite | Pratique





Recherche