Permis Pratique

2014/2015 : Le permis auto et l’apprentissage du code désormais sur la route de la réforme

Du Grand flou à l'horizon


Les nouveaux permis moto et poids lourds de 2013 ont ouvert une grande période réformatrice pour l'apprentissage de la conduite en France. La prochaine étape concerne le permis auto et l'enseignement du Code de la route. Deux vieux trucs obsolètes qui ont besoin d'un vrai coup de jeune. Reste à savoir le contenu exact de ces futures réformes et leurs échéances. En attendant, voici les pistes travail et ce qui pourrait bien changer pour les futurs candidats au permis.


La dernière réforme sur l'apprentissage de la conduite auto date de 2009 et avait été très légère dans les faits au regard des ambitions annoncées. Aujourd'hui, les réformes qui se profilent concernent essentiellement les professionnels de la formation et les méthodes d'apprentissages, et non directement les candidats qui devront encore patienter avant de bénéficier d'un apprentissage plus efficace. De plus, tous ces projets de réformes n'aboutiront sans doute pas, ou du moins pas dans un futur proche, en dépit d'un besoin urgent. Petit tour d'horizon de ce qui pourrait bien changer à l'avenir.

Le REMC à la place du PNF au 1er juillet 2014

L'apprentissage de la conduite automobile en France possède actuellement le PNF, c'est-à-dire son Programme National de Formation, qui date de 1989 et qui va tirer sa révérence au profit du REMC. Nouveau sobriquet ronflant dans la plus pure tradition administrative qui signifie « Référentiel pour l'Education à une Mobilité Citoyenne » ! Inconnu du grand public, ce document officiel sert de base aux professionnels de la formation de la conduite, il s’agit d’une sorte de document source qui instaure les grands principes de l'apprentissage de la conduite. Sa reforme va donc voir le jour le premier juillet 2014, c'est désormais officiel par la publication d'un arrêté.

Dans le détail, le REMC complexifie encore PNF. Sa dialectique reste globalement identique à son prédécesseur, mais il bénéficie d'un saupoudrage de deux ou trois modernismes idéologiques histoire d’être « dans le coup ». Pour suivre le programme du REMC, le temps de formation est globalement de 150 heures de conduite, que les auto-écoles vont devoir condenser en 20 heures. Charge à elles de faire le tri évidemment. Le REMC arrivera donc en 2014 et malheureusement ne changera rien. Si ce n'est qu'il compliquera encore les choses, car son vrai défaut est de ne rien connaître de la réalité du permis vu de l'intérieur d'une voiture d'auto-école ou d'une salle de code.

Le REMC est comme un menu de cantine scolaire, sur le papier les repas sont parfaitement équilibrés, mais dans la réalité des réfectoires, les mômes n'aiment pas forcément les menus proposés et se nourrissent de pain pour assouvir leur faim. Un menu équilibré ne suppose pas obligatoirement une alimentation équilibrée en réalité. Eh bien le REMC est tombé dans ce piège, il est remarquablement complet, mais oublie simplement la réalité des difficultés rencontrées par les enseignants sur le terrain. Enfin, nous aurions préféré voir plutôt les mots candidats ou conduite, ou même modernisation, dans le document de référence de l'apprentissage de la conduite des « bagnoles » d'aujourd'hui et de demain plutôt que d'y voir l'expression de mobilité citoyenne.

En bref, le REMC en gestation depuis des lustres arrive avec dix trains de retards. Le machin est déjà complètement dépassé simplement en évitant soigneusement le « gros mot » automobile, le REMC ne sait toujours pas de quoi il parle, exactement comme son prédécesseur.

Les livrets d'apprentissage au 1er juillet 2014

Au 1er juillet 2014 et afin de se mettre en conformité avec le REMC, de nouveaux livrets d'apprentissage (auto, moto et PL) devraient apparaître et seront la seule partie visible de la mise en place de ce REMC pour les candidats aux permis.
Dans le détail, l'idée de ces nouveaux livrets est de permettre aux élèves d'avoir un support personnel qui leur permet de travailler par eux-mêmes après une leçon de conduite par exemple, même si la fiche de suivi reste indispensable pour les moniteurs. Ces livrets d'apprentissage sont désormais libres, c'est-à-dire qu'ils peuvent être édités par n'importe quel éditeur à la condition de suivre le REMC et un cadre obligatoire pour le moins très succincts.

D'après les premiers projets du ministère de l'intérieur que nous avons vu, les recommandations pour la réalisation de ces livrets d'apprentissages sont complètement incompréhensibles pour le grand public, la partie pédagogique ayant par exemple la volonté d'introduire l'auto-évaluation, ou la modification du comportement du conducteur par les influences exercées par la société, la publicité ou le travail, et son mode de vie. Des concepts à des années-lumière des problèmes des candidats. Peu impliquant pour le candidat ces livrets devraient donc également présenter une grande disparité en fonction de leur éditeur.

Apprentissage du code de la route 

A défaut d'une réforme en profondeur du Code de la route, son apprentissage pourrait évoluer notamment en 2015 avec l'obligation de suivre les cours en salle en présence d'un formateur, ou plus exactement mettre l'accent sur cette obligation déjà en place, mais peu respectée.

L'idée n'est certes pas nouvelle, mais la volonté d'introduire une sensibilisation aux questions comportementales, en suivant l'exemple des nouvelles interrogations orales du permis moto, remet ce concept au goût du jour. Dans le détail, le suivi obligatoire de rendez-vous pédagogiques pourrait être instauré avec deux modules de trois heures de cours en présence d'un formateur. Les polémiques récentes autour de l'enseignement du code à l'école ayant relancé le débat sur la place même de cet enseignement pourraient mettre sur les rails ce serpent de mer de l'apprentissage de la conduite en France.

Cette hypothèse d'instaurer des rendez-vous pédagogiques pour l'enseignement de Code serait globalement une bonne nouvelle pour les candidats, mais encore une fois en fonction de l’organisation en pratique. L'autonomie sur l'apprentissage du code (seul dans une salle avec un lecteur de DVD) étant moins efficace qu'avec un formateur. Voir notre sujet sur les auto-écoles qui proposent déjà de véritables formations pour le code.

Mercredi 19 Mars 2014
Permis Pratique



Dans la même rubrique :
< >

Avant le permis | Code et Examens | Permis Auto | Jeune Permis | Conducteur | Auto Conseils | Permis moto | Moto Conseils





Le Permis moto en vidéo

Découvrez toutes les nouvelles épreuves du permis moto depuis 2013 en vidéos présentées par Thierry Le Pallec qui a élaboré une grande partie des nouveaux parcours pour la DSCR et Mathieu Lagrive, quatre fois champion du monde d'endurance, mais aussi jeune permis sur la route.

Permis Pratique

Recherche