Permis Pratique

Le permis auto en candidat libre : rêve ou réalité pour les candidats


Passer son permis de conduire sans auto-école, cela vous semble impossible ? Il s’agit en fait d’une procédure tout à fait légale que l’on appelle permis de conduire en candidat libre, et qui représente seulement 0.2 % des permis délivrés.
En voici les détails et les modalités pratiques.


Le Code de la route précise que l’apprentissage doit être dispensé par :
  • un enseignant titulaire de l'autorisation d'enseigner la conduite des véhicules à moteur correspondant à la catégorie du véhicule utilisé (moniteur d’auto-école),
  • ou un accompagnateur titulaire du permis de conduire depuis au moins 5 ans sans interruption, correspondant à la catégorie du véhicule utilisée (et non rémunéré).

Tout comme pour les autres formations à la conduite, le candidat doit, pour se présenter à l’examen du permis B, être âgé de 18 ans minimum (de 16 ans minimum pour commencer la formation) et attester de vingt heures de conduite au minimum avec un véhicule équipé de dispositifs de double commande conformément aux dispositions mentionnées à l'article R317-25 du Code de la route.

Si le candidat choisit d’être accompagné par un titulaire du permis depuis 5 ans minimum, il devra :

  • s’assurer que son accompagnateur suive la formation obligatoire de quatre heures le préparant à assurer cette fonction : une heure de théorie et trois heures de formation pratique (une fois l’attestation obtenue, l’accompagnateur devra l’avoir avec lui à chaque leçon de conduite),
  • s’adresser à une société de location spécialisée pour ce type de véhicule, et ne pas oublier de demander au loueur une attestation d’assurance tous risques du véhicule (à garder avec soi jusqu’au jour du permis).

Contrairement aux auto-écoles, la procédure du permis en candidat libre a l’avantage d’être gratuite (frais d’enregistrement en préfecture, présentation aux examens théorique et pratique). Seul le livret d’apprentissage, obligatoire, est à la charge du candidat (généralement trouvable en librairie et grandes surfaces pour moins de 5 €).

En ce qui concerne le tarif de l’heure d’une location de véhicule à double commande, il serait 40 % à 50 % moins cher qu’une heure de conduite en école de conduite.

Pour s’inscrire en candidat libre, l’apprenti conducteur doit remplir et adresser le formulaire Cerfa n°14866*01 Réf 02 à la préfecture de son lieu de résidence ou du département dans lequel il souhaite passer le permis (depuis l’apparition du permis électronique, un formulaire supplémentaire doit être rempli : le Cerfa n°14948*01 Réf 06). La préfecture envoie ensuite la convocation aux examens par courrier.

Toutefois, le permis en candidat libre comporte quelques inconvénients non négligeables :

  • Certaines préfectures exigent d’avoir une domiciliation dans le département.
 
  • Les auto-écoles restent prioritaires pour l’obtention des dates, il faut donc se renseigner au préalable auprès de la préfecture de son choix pour connaître les délais d’obtention de dates d’examen. En effet, il existe de grandes disparités d’un département à l’autre. À déconseiller donc la plupart du temps de passer le permis B en candidat libre en région parisienne, même si cela peut être possible.
 
  • Certaines sociétés de location de véhicule à double commande ou plus exactement leurs assureurs n’acceptent que des candidats ayant auparavant conduit pendant 20 heures en auto-école.
 
  • Que le candidat souhaite compléter sa formation ou la suivre entièrement avec un accompagnateur non rétribué, ce dernier devra se soumettre à la formation obligatoire de quatre heures, ce qui peut éventuellement décourager certains, surtout question budget.

C’est pourquoi, le permis en candidature libre est généralement plébiscité par des candidats ayant déjà une certaine expérience de la conduite, notamment ceux qui :

  • sont déçus des auto-écoles,
  • ont subi un retrait de permis et pour qui les vingt heures minimum ne sont pas obligatoires,
  • n’ont que le Code à repasser après invalidation du permis,
  • possèdent un permis étranger non reconnu en France,
  • conduisent sans permis.

Sans trop de surprises, le permis en candidat libre reste encore une solution marginale, puisque seulement 2 683 candidats se sont présentés grâce à ce circuit, soit environ 0,2 % du total 2012.

Attention !

Certaines zones sont parfois interdites à l’apprentissage de la conduite. Or, à la différence d’un moniteur d’auto-école, votre accompagnateur de conduite ne les connaît pas forcément. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie pour clarifier la situation. N’oubliez pas non plus qu’en tant qu’apprenti conducteur, il vous est interdit de conduire hors des frontières françaises.


Nina Belile est l'auteure de ce sujet, ainsi que du livre Permis de galérer.

Le passage du permis B (auto), elle le connaît mieux que quiconque pour l'avoir obtenu en 2011 à l'âge de 30 ans, après un très long chemin semé d’embûches en tous genres.

Dix moniteurs différents, pas moins 118 heures de conduite, 6 000 € et la réussite en tant que candidat libre, au total son permis de conduire lui est revenu en termes de temps au passage d'un BTS (2 ans).

Si elle dénonce les failles du système d'apprentissage de la conduite en France dans son ouvrage, Nina Belile a également la volonté de faire partager sa longue expérience et ses conseils aux autres candidats dans les colonnes de Permis Pratique comme journaliste.


Retrouvez aussi Nina Belile sur le site web dédié à son livre : Permis de galérer

Dimanche 6 Avril 2014



Code | Les examens | Les interrogations orales P.L. et BE | Les interrogations écrites P.L | Le guide d'evaluation P.L. et BE



Le Permis moto en vidéo

Découvrez toutes les nouvelles épreuves du permis moto depuis 2013 en vidéos présentées par Thierry Le Pallec qui a élaboré une grande partie des nouveaux parcours pour la DSCR et Mathieu Lagrive, quatre fois champion du monde d'endurance, mais aussi jeune permis sur la route.

Permis Pratique



Recherche