Permis Pratique

Le contrôle technique auto


Le contrôle technique a évolué encore en 2012 avec neuf points de contrôle supplémentaires soumis à une contre-visite. Plus sévère, le nouveau « CT » semble paradoxalement perdre contact avec la réalité de l’usage d’une automobile.


Le contrôle technique auto
Une chose est certaine, la paranoïa du législateur va toujours aussi bien et c’est maintenant une habitude... Chaque début d’année voit donc son lot de nouveautés pour le contrôle technique destiné à tous les véhicules de plus de quatre et valable pour une période de deux ans. En 2011 dans les 5 821 centres français, plus de 18 millions de contrôles ont été effectués ainsi que 3 millions de contre-visites, soit 20,76 %, un chiffre en augmentation (20,65 % en 2010). Le rapport d’activité officiel 2011 ne le mentionne pas, mais avec un tarif moyen de 70 euros pour chaque contrôle effectué en 2012, le chiffre d’affaires du secteur est déjà estimé à plus de 1,25 M d’euros.

Les nouveautés en détail

Parmi les nouveautés soumises à contre-visite, l’anomalie au niveau de la direction assistée inclut les fuites, ce qui est une véritable contrainte pour les voitures un peu âgées qui perdent toujours un peu fluide hydraulique, car réparer ou changer une assistance de direction reste une réparation coûteuse pour un simple suintement d’huile. L’autre point sensible reste la résistance à la rotation des roues qui dans bien des cas sera difficile à contrôler à cause de la transmission. Attention, le bon serrage des écrous de roues est également désormais vérifié.
Si l'accent est mis sur les suspensions pour ce nouveau contrôle depuis 2012, il concerne principalement les systèmes hydrauliques (Citroën). Il faudra enfin porter une attention particulière aux dispositifs antivol (blocage de la direction) désormais sanctionnés par une contre-visite.

En contradiction avec le bilan 2011 !

En 2012, le contrôle technique obligatoire fête ses vingt ans d’existence depuis son instauration en 1992. Comme chaque année, l’OTC (l’Organisme Technique Central), sous la direction de l’UTAC, livre un rapport sur l’année passée. Pour 2011, ce rapport montre que l’âge moyen du parc automobile continue de vieillir et s’affiche à 10,8 ans. L’âge moyen était encore de 9,6 ans en 2001. Sachez qu’au palmarès de la non-conformité arrivent en tête les défauts d’éclairage, de liaison au sol et de freinage. Dans le détail, l’ampoule de phare grillée et les feux de croisement mal réglés arrivent en tête. L’usure des pneumatiques concentre la majeure partie des problèmes de liaison au sol alors qu’au niveau du freinage, le déséquilibre entre les roues reste le défaut le plus courant. Pour l’ensemble des altérations (soumises ou non à contre-visite), l’usure des pneumatiques (33,93 %) arrive en tête devant le défaut d’étanchéité du moteur, la fameuse fuite d’huile (24,93 %) et le réglage (trop bas) des feux de croisement. L’ensemble des altérations au niveau de la direction ne représente que 2,88 % des véhicules non conformes, alors que son contrôle est durci pour 2012. Dans le même registre, si la fixation de l’avertisseur figure désormais au chapitre des nouveaux points contrôlés, a titre de comparaison le non-fonctionnement de cet équipement représente uniquement 0,99 % des défauts d’équipements, catégorie qui représente elle-même seulement 1,53 % de l’ensemble des défauts. C’est un détail qui révèle la réelle pertinence des nouveautés pour 2012. Sans remettre en question le bien-fondé du contrôle technique, il faut bien admettre qu’il explore carrément le futile, mais en temps de crise un secteur qui laisse plus d’un milliard d’euros de CA et emploie plus de 10 000 personnes mérite quelques égards du législateur. La France compte d’ailleurs un effectif de 11 268 contrôleurs agréés, un chiffre en hausse de 16,59 % sur un an !

Mardi 27 Janvier 2015
Christophe Harmand



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Mars 2015 - 10:00 Revendre rapidement une voiture


Conduite | Pratique | Entretien | Technologie Auto