Permis Pratique

Bridage et débridage des Suzuki pour le permis moto A2


Avec le permis moto A2, vous avez l'obligation de faire une période probatoire de 2 ans limitée à 47 ch (35 kW). Évidemment certaines motos sont d’origine plus puissante et doivent donc être bridées à cette limite. Chez Suzuki et sur les modèles récents de bridage est simple et très abordable (100 €) pour une parfaite conformité sur le plan technique, mais aussi administratif. L'opération est de plus réversible ensuite pour retrouver la puissance d'origine.


Dans la réglementation du permis A2, vous avez deux possibilités : soit conduire une moto dont la puissance (mais aussi les autres caractéristiques de poids et de rapports poids/puissance) sont d'origine en-dessous des 35 kw (soit globalement 47,5 ch). Aucun bridage n'est alors nécessaire. L'autre solution est de brider techniquement une moto afin qu'elle réponde à la réglementation. Seuls certains modèles sont bridables en offrant les autres caractéristiques réglementaires de la catégorie A2.
Il existe un atout important au bridage d'une moto plus puissante à la condition que ce bridage soit réversible. En effet, vous avez ainsi un produit évolutif après la période probatoire de deux ans. Prenez par exemple la Galdius chez Suzuki, bridée, elle offre bien les 47 ch de la catégorie A2 et débridée, elle développe 72 ch et permet ainsi de rouler après vos deux ans limités avec une moto puissante et de poursuivre votre apprentissage et votre expérience en conservant la même moto. L'autre avantage est logiquement en cas de revente, qui sera plus facile en n’étant pas seulement destiné aux seuls clients qui viennent d’obtenir le permis A2.

Un bridage, techniquement très simple

Réalisée par les concessionnaires Suzuki, l'opération de bridage est en réalité à la fois technique, mais aussi administrative avec la délivrance d'un certificat permettant la mise à jour du certificat d'immatriculation. Facturée au prix de 100 € T.T.C. Cette opération est l'une des moins chères face à la concurrence et comprend le remplacement du boîtier d'allumage par un modèle limitant la puissance à 47 ch. À noter enfin que ce bridage électronique ne nécessite aucun réglage du moteur.
Totalement réversible, cette opération permet de retrouver la puissance normale après les deux ans en passant chez un concessionnaire Suzuki pour remonter le boîtier électronique d'origine et effectuer le changement administratif.
Comme le débridage n'impose pas le montage de nouvelles pièces, le barème officiel indique 15 minutes de mains-d’œuvre. L'opération est en réalité transparente lors d'une révision.

Vendredi 12 Février 2016
Christophe Harmand



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 2 Octobre 2016 - 11:40 Yamaha MT-03 : La 300 qui compte double

Lundi 29 Août 2016 - 12:17 Kawasaki 300 Ninja : La furie verte


Conduite | Pratique | Entretien Moto | Equipement Moto et Pilote | Technologie moto | Guide d'achat A2 | Culture Moto





Recherche