Permis Pratique

Bien rouler en deux-roues dans les bouchons !


Rouler sur un deux-roues en ville, permet d'économiser un temps précieux à condition de savoir se jouer efficacement et en toute sécurité des embouteillages. Seule l'expérience fait la différence, l'équipe de Permis Pratique vous livre ses secrets.


Bien rouler en deux-roues dans les bouchons !
Ceux qui roulent beaucoup et régulièrement en ville vous le diront, la circulation est différente en fonction des heures et des itinéraires empruntés, et c'est à vous de vous adapter à ces changements de conditions. Une chose est certaine, il existe deux grandes catégories d'engorgements : ceux rencontrés sur les voies rapides où l'exercice principal consiste à remonter des files ininterrompues de voitures, et ceux qui sont purement citadins dans les rues et sur les avenues.

Attention aux autres : voitures et deux-roues

Emprunter une rocade, un périphérique ou une autoroute encombrés reste le plus impressionnant, et à juste titre, pour un conducteur débutant. Si vous vous décidez à remonter une file de voitures, trouvez tout d'abord votre place avec les autres deux-roues, sans les gêner. Aux heures de pointe en semaine, les automobiles ont en général intégré la présence des deux-roues, néanmoins roulez toujours en codes (les phares étant inutilement éblouissants), et avec une marge de sécurité. Attention tout de même à ne pas rester dans l'angle mort des voitures. Roulez toujours à votre rythme et laissez passer les autres deux-roues plus rapides, personne ne vous en voudra. Pour cela, choisissez le bon moment et mettez votre clignotant, en surveillant toujours la voiture de devant qui peut freiner brusquement.

Rouler sans forcer

Sur une voie rapide, le risque principal est un changement de file d'un autre véhicule qui ne vous a pas obligatoirement vu. Le phénomène est particulièrement sensible à l'approche des embranchements, sorties, stations-service, et lors d'un freinage brusque d'une file, au moment où un conducteur est tenté de rejoindre la file qui roule. Attention également aux écarts des automobilistes pour des raisons diverses et variées ; On retrouve au hit-parade : le téléphone portable, la cigarette, les soins corporels (rasage ou maquillage). Dans ce cas, utilisez sans abuser le klaxon, rappelez-vous toujours que remonter une file est une tolérance, mais pas un plein droit. Enfin, la cohabitation entre deux-roues et quatre-roues s'améliore de jour en jour, apportez votre contribution en remerciant toute bonne attention à votre égard.
Rouler sur une bande d'arrêt d'urgence est interdit et peut vous coûter cher, même en deux-roues. De plus, cet endroit est particulièrement dangereux en vous plaçant à droite des autres véhicules, et donc sur le côté le moins visible. C'est aussi à cet endroit que la chaussée est la moins propre, elle est recouverte de débris et les crevaisons y sont légion.

La ville demande de la maniabilité et des réflexes

En ville, la conduite d'un deux-roues motorisé est quelque peu différente, principalement par la réunion de nombreux utilisateurs hétéroclites : piétons, automobilistes, livreurs, motards, scootéristes…Plus la rue est encombrée, plus vous aurez besoin de maniabilité et d'un petit gabarit de la part de votre deux-roues. Dans un embouteillage important, un petit scooter 50 cc sera toujours plus efficace et facile à manier qu'une grosse moto, et paradoxalement plus apte à surprendre les autres utilisateurs. Attention, les piétons intègrent la présence des voitures, mais pas forcément celle des deux-roues. Portez une attention particulière aux utilisateurs de la chaussée qui ne respectent pas systématiquement les règles, notamment les piétons qui pensent que si les voitures sont arrêtées, la circulation l'est aussi. Dans tous les cas, préférez la partie la plus à gauche de la chaussée et soyez particulièrement attentif à tout ce qui est invisible, notamment caché par les véhicules utilitaires et autres camions, quand vous remontez une file.
L'énorme avantage d'un deux-roues est de pouvoir se placer au pied d'un feu rouge et de décoller avec une longueur d'avance au vert, il survole ainsi la circulation. Mais attention à ceux qui grillent les feux en face. Un petit coup d'œil n'est jamais superflu. Sur une avenue très encombrée, voire arrêtée, vous serez certainement obligé de contourner de nombreuses voitures en jouant avec des trajectoires perpendiculaires : dans ce cas, soyez particulièrement vigilant autres deux-roues qui peuvent avoir choisi un autre contournement.
Portez également une petite attention aux véhicules de transport en commun arrêtés, ils génèrent obligatoirement une affluence de piétons plus moins pressés et distraits. Enfin, gare aux véhicules utilitaires, leurs conducteurs n'ont pas forcément une très bonne visibilité sur les côtés. À l'arrière et dans les changements de direction, leurs engins ont besoin de beaucoup de place pour tourner, ne vous retrouvez pas coincé par le porte à faux d'un camion par exemple.

Conclusion

Les secrets fondamentaux pour circuler en ville sont la prudence et l'expérience. Vous obtiendrez la deuxième par la première, alors l'essentiel est de garder en mémoire quelques règles de bases. En premier lieu, qu'il convient de rouler avec une bonne dose d'anticipation sous la main tout en respectant les règles, ensuite en faisant preuve d'une conduite intelligente, voire maline, mais pas trop rusée. À vous de trouver de bon équilibre pour gagner un temps précieux le plus efficacement possible et en toute sécurité.

Jeudi 28 Juin 2012
Christophe Harmand



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:58 Le Permis moto en vidéo


Conduite | Pratique | Les interrogations orales moto | Examen moto 2013



Le Permis moto en vidéo

Découvrez toutes les nouvelles épreuves du permis moto depuis 2013 en vidéos présentées par Thierry Le Pallec qui a élaboré une grande partie des nouveaux parcours pour la DSCR et Mathieu Lagrive, quatre fois champion du monde d'endurance, mais aussi jeune permis sur la route.

Permis Pratique



Recherche